« Ciao, démerdez-vous sans moi » : Marine Le Pen prête à quitter le navire ?

Alors que les candidats à la présidentielle se multiplient depuis plusieurs mois, la présidente du Rassemblement national pourrait décider, selon certains de ses proches, d’abandonner la course pour 2022 à cause de la défaite de son parti aux dernières élections régionales.

Elle espérait conquérir les foules lors des élections régionales de 2021, mais jamais la présidente du Rassemblement national n’aurait envisagé de tels résultats. Son parti a peiné à rassembler 19,3 % des voix alors qu’en 2015, le RN avait récolté 27,10% des suffrages. Face à ce revers cuisant, soit Marine quitte le navire, du genre ‘ciao démerdez-vous sans moi’, soit elle s’accroche pour sauver les postes de ses proches”, rapporte un des proches de la candidate d’extrême droite à RTL ce mardi 24 août.

Bien qu’aucune de ses possibilités n’ait été confirmée, les proches du parti n’entrevoient pas un bel avenir pour leur candidate en 2022 : pour certains, “pas sûr que Marine Le Pen passe le 1er tour”. Mais la vitalité du parti serait aussi engagée selon un élu local : “Après 2022, le RN ce sera un champ de ruines”. Et, au sein du parti, certains élus ajoutent sans conviction : “Si on gagne, on gagne si on perd, on perd”. Les élections présidentielles sont floues pour le RN – anciennement Front national – et seule Marine Le Pen pourra convaincre son parti de se remettre en selle après la défaite des élections régionales. Pour certains membres du parti, il n’y a, au contraire, rien d’alarmant : “Il y a toujours des pleureuses après les défaites.”

Un espoir balayé

Mais la fille de Jean-Marie Le Pen pourra-t-elle sauver son parti pour se présenter en 2022 ? Le 11 août dernier, un membre de la direction du RN expliquait à l’Express“En interne, dire que Marine Le Pen est carbonisée est un tabou absolu.” Alors pourquoi la tête d’affiche du RN ne séduit plus ses propres membres ? Selon ce même cadre du parti, la réponse est simple : “Elle n’a pas envie de faire la guerre, elle n’a plus envie, et cela se ressent”, avait-il expliqué. Alors, Marine Le Pen voudra-t-elle se représenter en 2022 ou se ralliera-t-elle à un autre candidat ?

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Thierry Breton / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet