Corinne Masiero séparée : La comédienne aurait décidé de quitter son compagnon après 21 ans de relation !

La comédienne aurait décidé de quitter son compagnon !

Il s’agit peut-être de la nouvelle du jour. En effet, selon Closer, Corinne Masiero aurait mis un terme à sa relation avec son compagnon, Nicolas Grard. Un « super mec » comme elle l’a décrit au magazine ELLE qu’elle a rencontré dans une manifestation.

« On s’est rencontrés dans une manif anti-MEDEF. Je faisais, et fais toujours, d’ailleurs, partie de la section ‘bourrins’ des interluttants 59/62. En fait, les intermittents et précaires du Nord-Pas-de-Calais. »

Une histoire d’amour qui durait depuis 21 ans. C’est l’actrice elle-même qui aurait pris cette décision, intervenue cet été. Mais pour quelle raison ? L’amour se serait-il consumé ? Toujours selon nos confrères de Closer, la star de la série Capitaine Marleau vivrait désormais en communauté dans son Nord natal, et « assure à qui veut l’entendre qu’elle aura beaucoup de mal à l’idée de revivre, un jour, en couple ». Un choc pour les fans de la comédienne qui avait marquer les esprits lors des César 2021, où elle s’était mise toute nue sur la scène de la cérémonie.

Il y a cinq ans, Corinne Masiero faisait une véritable déclaration d’amour à son compagnon. « Moi j’ai un amoureux depuis quatorze ans, alors je ne regarde plus personne. C’est la première fois que je ne trompe pas mon mec, depuis quatorze ans ! C’est un gars du Nord, qui a une compagnie de théâtre de rue, qui s’appelle Nicolas, et que j’aime et qui est aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur ! », disait-elle face à Michel Drucker dans Vivement Dimanche.

Cependant, en mars dernier, l’actrice de 57 ans confiait qu’à tout moment, sa relation pouvait s’arrêter à tout moment. « Tous les matins je me dis : ‘Peut-être que ce soir ce sera fini.’ Et le soir, je me dis : ‘Peut-être que demain ce sera fini.' »

Il aura fallu attendre quelques mois avant que le couperet tombe.

À voir également : Corinne Masiero : son coup de gueule contre la société

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet