Corinne Masiero : victime d'une "prise d'otages", elle s'en prend au Premier ministre !

Corinne Masiero n’est pas contente. Interrogée en marge du Festival d’Angoulême, l’actrice s’en est pris à Jean Castex, le premier ministre, qu’elle accuse de mentir au monde de la culture.

“Dès que je le peux, je glisse des petits messages sur des causes qui me touchent” avait prévenu Corinne Masiero dans les colonnes de Paris Match. Du coup, l’actrice de 56 ans n’a jamais sa langue dans la poche quand il s’agit de commenter (et critiquer) l’actualité politique. Engagée publiquement pour la France insoumise, elle s’en est récemment pris au Premier ministre, Jean Castex, au cours d’une interview accordée à TV5 Monde. 

“On aurait du tous se lever et se barrer !”

Depuis le Festival d’Angoulême, où elle était venue défendre son nouveau film, “Effacer l’historique”, celle qui est maintenant sortie de l’alcool, la drogue et la prostitution a déclaré qu’elle n’avait guère apprécié rencontrer l’homme politique. Et d’ajouter à propos de la venue de ce dernier en ouverture de l’évènement : “J’ai trouvé que c’était une prise d’otages, carrément. J’ai regretté de pas m’être appelée Adèle Haenel… On aurait du tous se lever et se barrer !”.

Si Corinne Masiero a cité le nom de celle qui avait perturbé la dernière cérémonie des César, après la remise d’un prix à Roman Polanski, c’est parce qu’elle est indignée. Elle raconte : “Franchement Adèle, je regrette de pas être toi, j’ai pas eu la présence d’esprit de le faire”. En cause, le plan de relance du gouvernement pour le monde de la culture, auquel elle ne croit pas.

“Par principe, je n’écoute pas ces gens-là !”

Heureusement pour elle, d’autres se sont mouillés pour afficher leur mécontentement… Elle salue ainsi “Ce qu’a très bien fait remarquer Blanche ensuite quand nous sommes montées sur scène, c’est bla-bla bla-bla”. Et d’ajouter : “moi je supporte pas les effets d’annonce où t’endors les gens avec des paroles et quand ils sont endormis tu fais ce que tu veux. Par principe, je n’écoute pas ces gens-là !”

En janvier dernier, avant même le confinement, l’interprète de Capitaine Marleau avait également taclé le président de la République. A propos de la réforme des retraites, elle avait juré : “Macron il est en train de nous ba**er la gueule, parce que dans 20 ans, ça va être quoi ? Des millions de clochards dans la rue ! Ça va être ça, sa réforme des retraites de me**de qu’il nous prépare !” Ambiance.

Source: Lire L’Article Complet