Coronavirus : Élodie Gossuin a peur d’envoyer ses enfants à l’école

L’animatrice de la matinale de RFM a le cœur lourd. Le contexte sanitaire actuel amène Elodie Gossuin à s’inquiéter particulièrement pour ses quatre enfants. Soucieuse, elle partage une publication sur son compte Instagram.

  • Elodie Gossuin

Elodie Gossuin s’inquiète pour ses quatre enfants. Elle publie un message, sur son compte Instagram, laissant apparaître son anxiété. “J’ai peur… De les laisser partir à l’école, De les laisser affronter seuls ce monde qui devient fou… Je voudrais les garder comme ça pour toujours près de mon cœur (quitte à reprendre le job de maîtresse !)“, écrit-elle comme légende sous une photo de famille.

Celle qui a également peur que ses filles participent au programme Miss France a par ailleurs rajouté le hashtag #MamanEnPanique, montrant à quel point elle semble touchée par la situation.

Riche de 469 000 abonnés, la jeune maman a pu compter sur leur soutien. Parmi les commentaires, beaucoup laissent transparaître leur désarroi : “J’ai le même sentiment d’angoisse à chaque fois que je les laisse...et je me demande dans quel monde ils vont vivre et ça me fait peur…“, “Comment inculquer les valeurs à nos enfants alors que moi-même je ne comprends plus ce monde à double vitesse“, “Ce monde est fou mais c’est avec des gens bien comme vous, comme vos enfants, qu’il a une chance de rester majoritairement du bon côté, celui de la force et de la lumière“, “Les larmes me montent aux yeux…. C’est une période très compliquée… Je voudrais aussi que les écoles referment tant au niveau sanitaire qu’au niveau sécurité … Gros bisous volants et merci d’être là pour nous sur RFM !

Les parents face au coronavirus

Elodie Gossuin veut alors se montrer positive aux yeux de ses fans. Même “seule devant [son] micro” et “confinée“, elle invite sa communauté à la retrouver pour sa matinale sur RFM de 6h à 10h.

Les enfants de l’animatrice, comme les quelques millions d’autres élèves français, ont retrouvé les bancs de l’école, le 2 novembre 2020. Contrairement au confinement numéro un, l’enseignement en présentiel est cette fois obligatoire. Les risques de contamination dans le périmètre scolaire n’est pas élevé selon un avis du Haut Conseil de santé publique, publié le 17 septembre 2020, tandis que Jean-Michel Blanquer confie à nos confrères du Figaro que “l’école n’est pas un nid à virus“.

Source: Lire L’Article Complet