Coup dur pour Meghan Markle : son livre peine à convaincre

Le 8 juin dernier, Meghan Markle a publié son tout premier livre pour enfants, The Bench. D’après Mirror, l’ouvrage de l’épouse d’Harry s’est écoulé à 3 000 exemplaires, manquant ainsi le top 50 des meilleures ventes au Royaume-Uni.

Meghan Markle a fait son entrée dans les librairies outre-Manche. L’épouse du prince Harry a publié son ouvrage pour enfants, intitulé The Bench, le 8 juin dernier. En une semaine, le livre s’est écoulé à 3 212 exemplaires au Royaume-Uni, rapporte Mirror ce mardi 15 juin. Inspiré de son poème en hommage à son mari, le livre de l’ex-actrice américaine n’est pas parvenu à se hisser dans le top 50 des meilleures ventes. Avec une note moyenne de quatre étoiles, The Bench a tout de même atteint le haut du classement des meilleures ventes de livres d’illustration.

Malgré des ventes un peu poussives, le livre de Meghan Markle devrait a priori générer un pactole pour l’éditeur, Penguin Random House Children’s (PRH). En effet, la maison d’édition américaine a obtenu les droits de ventes de l’ouvrage, dans sa version anglophone à l’international. Dans le même temps, l’éditeur pourrait vendre les droits de traduction à d’autres maisons d’édition, une opération synonyme de jackpot si le livre était publié dans d’autres langues. D’après les critiques repérées par Mirror sur Amazon, les avis sont contrastés : si certains lecteurs trouvent les illustrations “magnifiques”, d’autres trouvent le contenu “fade” et “peu engageant”.

Une affaire de plagiat vite étouffée

Qu’importent les critiques, Meghan Markle avait à cœur de développer ce projet de livre pour enfants. L’histoire porte sur le lien spécial entre un père et son fils (comprenez : Harry et son garçon Archie). The Bench s’appuie sur un poème qu’a écrit Meghan Markle le jour de la fête des pères. L’ancienne comédienne de Suits a elle-même posé sa voix sur la version audio de l’ouvrage. Avant même sa parution, le conte a été visé par des accusations de plagiat : Meghan Markle se serait un peu trop inspirée d’un autre ouvrage pour enfants, The boy on the bench. En cause : le titre et les couleurs de la couverture, jugés trop semblables. Une polémique vite étouffée : selon l’auteure de The boy on the bench, “ce n’est pas la même histoire ni le même thème”, a-t-elle affirmé sur Twitter en mai dernier.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : © Capture TV CBS via Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet