Covid-19 : boîtes de nuit bondées, restaurants ouverts… Les images hallucinantes de Wuhan qui fait la fête

Dimanche 1er novembre 2020, le JT de 20h de France 2 a diffusé un reportage consacré à la ville de Wuhan. Neuf après le début de l’épidémie de Covid-19, les Wuhanais ont retrouvé une vie normale.

Restez informée

L’épidémie de Covid-19 continue de battre son plein en Europe. Lors d’une allocution diffusée mercredi 28 octobre 2020, Emmanuel Macron a annoncé ce que tout le monde redoutait : un reconfinement d’une durée minimum de quatre semaines. Une mesure également prise en Allemagne, en Belgique et au Royaume-Uni. Alors que le Vieux Continent est frappé de plein fouet par la deuxième vague de coronavirus, la vie à Wuhan a repris son cours. Dimanche 1er novembre 2020, le JT de 20h de France 2 a consacré un reportage à l’ancien épicentre de l’épidémie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les images sont hallucinantes.

Fini les masques et la distanciation sociale

Neuf mois après l’apparition du coronavirus, la ville de Wuhan autorise ses 11 millions d’habitants à sortir sans sans masque. Comme le montrent les images diffusées sur France 2, les rues sont remplies et tous les commerces sont ouverts. “Il n’y a plus de problème, aujourd’hui, à Wuhan, tous est sous contrôle“, a affirmé un restaurateur face aux caméras. La jeunesse wuhanaise a quant à elle repris le chemin des boîtes de nuit, qui font le plein tous le plein tous les soirs. “Wuhan, aujourd’hui, est une ville de héros. On s’en est sortis et on vit mieux qu’avant“, a déclaré le manager d’une discothèque branchée. “On est restés tellement longtemps enfermés… J’avais trop hâte de ressortir à nouveau“, s’est réjouie une femme. “C’est terminé les masques ! Aujourd’hui, les masques on les met à la poubelle“, a lâché un DJ.

La ville chinoise reste très vigilante

Pour autant, les autorités wuhanaises restent vigilantes, comme l’a expliqué le docteur Phillipe Kelin, médecin chef de la clinique internationale de Wuhan, à BFMTV. “À Wuhan, le virus est contrôlé depuis le 8 avril mais la Chine reste totalement mobilisée. Les hôpitaux construits pendant la crise sont toujours présents, les frontières restent fermées et les quelques étrangers autorisés à entrer sur le territoire doivent subir une quarantaine extrêmement stricte. On reste très vigilants à la réintroduction du virus.”

Source: Lire L’Article Complet