Damien Abad bientôt évincé par Élisabeth Borne ? “C’est du 50/50”

Elisabeth Borne doit présenter à Emmanuel Macron la liste de ses propositions pour la composition du nouveau gouvernement. Le dossier Damien Abad, accusé de tentative de viol, sera alors remis sur la table. Une affaire pas si simple à traiter pour l’exécutif, rapporte L’Express ce vendredi 1er juillet.

A propos de


  1. Damien Abad


  2. Elisabeth Borne


  3. Emmanuel Macron

Les heures de Damien Abad sont-elles comptées ? À peine élus, les ministres d’Emmanuel Macron craignent pour leurs places au gouvernement. Après l’obtention d’une majorité relative à l’Assemblée nationale, Élisabeth Borne doit présenter au président de la République ses propositions pour la composition d’un nouveau gouvernement. Que vont-ils décider pour le ministre des Solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées accusé tentative de viol par une plainte déposée ce lundi 27 juin ? Avant de prendre sa décision, L’Express rapporte ce vendredi 1er juillet que la Première ministre s’est entretenue avec lui : « Elle lui pose alors des questions directes et précises ». Un problème déjà évoqué lors d’un « échange tendu » avec le chef de l’État, le 22 mai 2022, après les premières révélations faites dans médiapart sur de précédentes accusations à son encontre pour les mêmes faits.

Si le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour tentative de viol, la décision de l’exécutif se fait attendre. Selon nos confrères, la position de Matignon est de ne pas reconduire Damien Abad dans ses fonctions ministérielles. Avec un Emmanuel Macron attaché à « la protection de la présomption d’innocence » refusant de céder à la pression médiatique, l’affaire est délicate. À moins que le remaniement à venir ne soit la bonne occasion pour régler le dossier. « C’est du 50/50 », assure l’un de ses conseillers à nos confrères. Un ministre avance : « On peut penser que le nom d’Abad ne figurera pas dans la liste qu’elle va donner à Emmanuel Macron ».

>> PHOTOS – Gouvernement d’Emmanuel Macron : Gérald Darmanin, Pap Ndiaye… découvrez les ministres d’Elisabeth Borne

Pour Julien Bayou, Damin Abad doit présenter sa démission

Un ministre, proche d’Emmanuel Macron, ajoute à son tour : « S’il n’y avait pas de remaniement, il ne bougerait pas. Là, le remaniement donnerait un caractère moins jurisprudentiel à l’éviction d’Abad ». En attendant l’annonce de sa sentence, Damien Abad ne cesse de clamer son innocence. Du côté des élus, chacun y va de son avis. Pour le député Julien Bayou (Europe Écologie Les Verts), le ministre accusé de tentative de viol ne devrait pas attendre son éviction du gouvernement. « Le plus simple, c’est qu’il se mette en retrait, qu’il démissionne. Que la justice puisse faire son travail en toute sérénité », a-t-il déclaré sur le plateau des 4 Vérités, sur France 2, ce vendredi 1er juillet.

Rachida Dati, elle, a compati au sort des présumées victimes sur la matinale de France Info, le 15 juin : « Je me mets à la place de certaines femmes qui ont été abusées ou maltraitées ou disqualifiées et puis, vous voyez que celui qui vous a agressée va de promotion en promotion et en plus en vous humiliant. Je peux comprendre que ces femmes, au bout d’un moment, elles ne le dénoncent pas pour, excusez-moi l’expression, ‘emmerder la personne’. Elles le dénoncent parce que c’est insupportable pour elles ». Enfin, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, a rappelé sur BFMTV : « Il faut libérer la parole des victimes, mais ce n’est ni vous, ni moi qui pouvons juger ce type de situation. C’est le juge qui doit le faire« .

Crédits photos : Baptiste Autissier / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet