Damien Abad : des Femen l'empêchent de voter et réclament sa démission

Deux militantes Femen ont perturbé le vote de Damien Abad, à la mairie d’Oyonnax, dans l’Ain, le dimanche 19 juin 2022 à l’occasion des élections législatives. Elles réclamaient la démission du ministre des Solidarités, visé par plusieurs accusations d’agressions sexuelles, révélées par Mediapart.

  • Damien Abad

Le vote a été perturbé à la mairie d’Oyonnax, dans l’Ain. Le bureau, où devait se rendre Damien Abad pour déposer son bulletin dans l’urne, a en effet été le théâtre d’une manifestation, le dimanche 19 juin 2022. À l’occasion du second tour des élections législatives, deux femmes se sont dressées devant l’entrée de la mairie et ont réclamé la démission du ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées. Membres du mouvement féministe des Femen, les militantes, seins nus, arboraient des écritures sur leur buste et tapaient sur des casseroles, comme le montre une vidéo publiée par Le Parisien sur Twitter. « Abad démission« , ont-elles notamment scandé, avant de lancer : « Abad, si tu sors pas tes casseroles, on s’en charge« . À cause de cet incident, le vote du Ministre a été perturbé, a rapporté l’AFP, puisqu’il a dû délocaliser son vote. Le candidat a ainsi patienté deux heures avant de ne pouvoir entrer dans un autre bureau de vote, aménagé dans une école de la ville. En parlant de « casseroles« , les manifestantes faisaient référence aux accusations dont il fait l’objet. Deux femmes accusent en effet l’homme politique de les avoir violées en 2010 et en 2011, avait rapporté Mediapart, le samedi 21 mai 2022. Le même jour, le ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées a été élu député dans la 5e circonscription de l’Ain, selon les premières estimations, avec 57,86% des voix, selon les premières estimations de l’IFOP-Fiducial, publiées par nos confrères du Monde.

Une troisième accusation de viol contre Damien Abad

Après la parution de l’enquête du média d’investigation le Ministre fraîchement nommé avait nié auprès de l’AFP. « Je conteste avoir exercé quelque forme de contrainte que ce soit sur aucune femme », avait-il affirmé dans un communiqué transmis à l’agence, le dimanche 22 mai 2022. Le lendemain, Damien Abad s’était exprimé lors d’une conférence de presse. « Toutes les relations sexuelles que j’ai pu avoir dans ma vie ont toujours été mutuellement consenties », s’était-il défendu. Mais, le mardi 14 juin 2022, Mediapart a publié le témoignage d’une troisième femme qui accuse l’ancien patron des députés Les Républicains de viol en 2010.

Source: Lire L’Article Complet