Damso : ses confidences bouleversantes et inédites sur son enfance au Congo

Galerie: “J’étais tellement épuisé” : Enrico Macias en dépression, ses terribles confidences… (Public)


Lors de sa récente visite dans sa ville natale de Kinshasa, Damso s’est laissé aller à de rares et terribles confidences sur sa jeunesse marquée par la guerre au Congo.

Actuel numéro 1 des ventes avec son dernier album, QALF, le rappeur Damso s’est rendu mi-septembre en République démocratique du Congo. Et plus précisément dans la capitale Kinshasa, ville où il est né il y a 28 ans et où il a été reçu avec tous les honneurs. Suivi dans les rues par une véritable marée humaine, l’auteur d’Ipséité et Lithopédion était aussi accompagné d’une envoyée spéciale du Parisien, à laquelle il a fait des confidences aussi inédites que bouleversantes.

  • Pascal Soetens, ému, évoque pour la première fois le suicide de son père (Vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Michel Drucker opéré du cœur : Laurent Delahousse lui adresse un tendre message (vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Clara Morgane : pourquoi elle veille à ne pas exposer sa famille sur les réseaux (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Pascal Soetens "très en colère", il refuse de fermer sa salle de sport (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Clara Morgane ex-actrice : pourquoi elle a voulu faire des films pour adultes (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Alex Goude papa : comment il gère la garde partagée de son fils avec son ex-mari (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Yann Barthès : Cyrille Eldin plus en contact avec le journaliste, il lui lance un appel (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Pascal Soetens très ému en évoquant le suicide de son père (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Mort de Juliette Gréco : Jean-Paul Gaultier lui rend un bel hommage dans C à Vous (vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Antoine de Maximy (J'irai dormir chez vous) dévoile son salaire (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • TPMP : le cadeau d’anniversaire original de Stanislas Wawrinka pour Cyril Hanouna (vidéo)

    Non Stop Zapping

  • Cyril Hanouna : comment il a approché Gaspard Gantzer pour Balance Ton Post (Exclu vidéo)

    Non Stop People

  • Armande Altaï ex-directrice de la Star Academy : combien a-t-elle gagné ? (Exclu vidéo)

    Non Stop People


  • Pascal Soetens, ému, évoque pour la première fois le suicide de son père (Vidéo)
    Pascal Soetens était l'invité d'Evelyne Thomas ce mercredi 30 septembre sur Non Stop People. Il a évoqué pour la première fois le suicide de son père, non sans émotion. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.


    Non Stop Zapping


  • Michel Drucker opéré du cœur : Laurent Delahousse lui adresse un tendre message (vidéo)
    Ce samedi 26 septembre, Michel Drucker a été opéré du cœur. En soutien, Laurent Delahousse lui a adressé un tendre message dans "20H30 le dimanche". Une séquence a découvrir sur Non Stop Zapping.


    Non Stop Zapping


  • Clara Morgane : pourquoi elle veille à ne pas exposer sa famille sur les réseaux (Exclu vidéo)
    Ce jeudi 1er octobre, Evelyne Thomas reçoit Clara Morgane dans sa toute nouvelle émission diffusée sur Non Stop People. Un entretien intimiste pendant lequel l'artiste de 39 ans a évoqué différents sujets, notamment son rapport aux réseaux sociaux. Ainsi, elle a expliqué pourquoi elle ne souhaite pas exposer sa famille sur les réseaux sociaux. Confidences exclusives.


    Non Stop People

VIDÉO SUIVANTE

“Il y avait des pillages, des viols”

Damso est retourné pour la première fois à Kasongo, le quartier où il vivait avec sa famille quand il avait 8 ans. C’était en 2000, en pleine Deuxième Guerre du Congo. “Nous avions une maison ici”, dit-il. “A l’époque, ça tirait de tous les côtés, ça hurlait de partout. Il y avait des pillages, des viols. Miraculeusement, nous n’avions pas été touchés jusqu’à ce que des voisins nous dénoncent car nous avions de l’argent”, raconte celui dont le père est cardiologue et la mère sociologue. “En pleine nuit, toute la famille a dû fuir en s’entassant dans une Jeep avec quelques affaires pour se réfugier dans un petit appartement de 20 m2 en immeuble, dans le quartier de la Gombé”, poursuit le rappeur, ajoutant : “J’étais gamin et je ne comprenais pas ce qu’il se passait.”

“J’ai entendu le bruit de la balle de kalach qui traverse un corps”

Damso a même vu la mort en face. “Un homme s’est fait tuer sous mes yeux, j’ai entendu le bruit de la balle de kalach qui traverse un corps. A ce moment précis, je n’ai pas eu peur, je n’avais aucune émotion. Je me disais : ‘Voilà, on va mourir aujourd’hui et ça va se passer comme ça’. Et mon père nous a encore une fois sauvé la vie en nous sortant de là”, confie l’ancien protégé de Booba qui a “réalisé qu’il y avait des vies plus importantes que d’autres. En Europe, si tu tues dans la rue, tu vas en prison. Ici, parfois non.”

Celui qui n’avait “jamais parlé de tout ça avant” aimerait aujourd’hui s’engager dans le combat du docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix en 2018, qui lutte contre les viols de femmes, notamment dans les tristement célèbres minerais de sang, des mines détenues par des milices qui alimentent les conflits armés. “Je veux aller sur le terrain, je suis même prêt à mourir pour cette cause car je sais que ce sont des secteurs extrêmement dangereux”, assure Damso, qui estime que sa mission en tant qu’artiste est de “mettre en lumière ceux que personne ne veut voir” Et de conclure : “Je ne suis pas naïf, je sais que je ne vais pas tout changer en un claquement de doigts mais il me tient à cœur d’y contribuer.”

Source: Lire L’Article Complet