Dani fauchée à la fin de sa vie : “Je n’ai plus d’argent”

La chanteuse Dani est décédée dans la nuit de ce lundi à ce mardi 19 juillet. Si elle laisse derrière elle son fils Julien Auger et une longue carrière dans la chanson, le cinéma et le mannequinat, l’égérie rock des seventies n’aura pas eu grand-chose à léguer… d’après une interview qu’elle avait accordée au JDD en octobre 2020, elle était fauchée.

Une étoile s’est éteinte dans la nuit précédant ce mardi 19 juillet… La célèbre chanteuse Dani est morte à l’âge de 77 ans, comme l’a tristement annoncé son producteur sur les ondes de RTL. « Elle est partie cette nuit ‘active et heureuse’, nous a confirmé son producteur », a repris le journaliste Steven Bellery sur Twitter, ajoutant qu’elle est décédée des « suites d’un malaise«  dans la région de Tours, où elle résidait. Son fils unique Julien Auger, né de son union avec le photographe Benjamin Auger, n’héritera pas de la fortune que sa mère a pu amasser en étant successivement mannequin, puis actrice à la fin des années 1960 puis chanteuse à succès dans les années 1970. En effet, Dani a brûlé toutes ses économies et a fini sa vie sans le sou. « Je n’ai plus d’argent », avait-elle reconnu dans une interview accordée au Journal du dimanche en octobre 2020.

Dani avait toutefois expliqué à nos confrères qu’elle trouvait sa vie bien plus agréable depuis qu’elle avait perdu son patrimoine. « C’est plus confort ! Quand j’en avais, ça me prenait la tête. Les maisons, les papiers… À la mort de mon mari, j’ai décidé de ne pas m’encombrer plutôt que de mettre du noir sur les souvenirs qu’on avait partagés. C’est ainsi, on avance, on fait ami avec le chagrin. Maintenant, ma vie, c’est mon sac. Je vais où je veux », avait-elle déclaré. Installée au début de l’année 2020 dans un petit appartement loué au centre-ville de Tours, la star n’avait pas eu d’autre choix que de vendre son logement parisien et sa maison dans le Lubéron. « Deux jours avant le confinement, j’ai visité un appartement, précisait-elle au journal. Le lendemain, j’y emménageais. Et mon fils m’a ordonné : « À partir de maintenant, tu ne sors plus ! » »

Loin du faste de sa vie d’égérie des seventies, de ses bolides Ferrari ou Porsche, et de ses grandes heures auprès de ses amis Serge Gainsbourg et François Truffaut, Dani a passé les deux dernières années de sa vie comme « madame tout le monde » : « La chanteuse mène une vie plutôt ascétique dans son appartement doté d’une chambre « hyperzen », d’une simple bibliothèque, d’une télé, d’un canapé et d’une table pour ses aquarelles. Le week-end, elle rejoint la maison de son fils, où elle aime s’occuper du jardin et tailler les rosiers… » écrivait Le Point en 2020.

>> PHOTOS – Ces tragiques décès de personnalités qui ont déjà marqué 2022

Dani et « l’enfer de l’héroïne » dans les années 1980

Dans son interview accordée au JDD, Dani ne précisait pas les circonstances de sa banqueroute. Peut-être celle-ci est-elle partiellement liée à sa période noire des années 1980, où l’artiste avait plongé dans la drogue ? « Après plusieurs succès dans la chanson, elle ouvre la boîte de nuit L’Aventure, qu’elle gère jusqu’au début des années 1980, et sombre dans l’enfer de l’héroïne », rappelaient nos confrères du Point. Elle était cependant parvenue à combattre son addiction, et avait fait un come-back retentissant avec Étienne Daho, interprétant le tube Comme un boomerang, que Gainsbourg lui avait écrit en 1975.

« Quand je fais le bilan, il me semble que ma vie a été chaotique. Mais je n’ai aucun regret, même pour la drogue. J’y suis allée à mes risques et périls. […] L’addition a été salée et je l’ai payée de ma poche, physiquement et psychologiquement. Mais mon regret n’est pas là », avait confié la chanteuse au JDD. Son remords le plus profond concernait en réalité son fils Julien et celui de son ex-mari, Emmanuel, qu’elle a élevé comme son propre enfant : elle aurait voulu leur accorder plus de temps et s’investir plus dans leur éducation.

Crédits photos : RINDOFF-GUIREC / BESTIMAGE

A propos de


  1. Dani

Autour de

Source: Lire L’Article Complet