Dany Boon et Laurence Arné inséparables : « On avait envie de travailler ensemble »

Ce samedi 23 octobre, l’équipe de « 50 Min Inside » est partie à la rencontre de Dany Boon et Laurence Arné. Le couple était à Vitry-en-Artois pour faire la promotion de son film « 8 Rue de l’Humanité », diffusé sur Netflix.

Dany Boon est revenu dans le nord de la France. Le comédien se trouvait à Vitry-en-Artois avec sa compagne Laurence Arné pour faire la promotion de leur film 8 Rue de l’Humanité, diffusé sur Netflix. Ce samedi 23 octobre, l’équipe de 50 Min Inside les a suivis et a échangé avec eux autour de ce projet qui traite de la pandémie de Covid-19 et des confinements. « On subissait un peu la situation comme tout le monde et j’ai dit à Laurence : « Faisons-en quelque chose » », a expliqué Dany Boon. Qui ajoute d’une même voix avec sa compagne : « On avait envie de travailler ensemble ».

Le couple a ainsi écrit les répliques de cette tragicomédie en étant lui-même confiné et a rapidement dessiné les contours du projet. « Le rapport de voisinage… Il y avait des choses très positives qui se passaient et on avait envie de commencer en parlant de ça », a ajouté le comédien, qui reprend pour la première fois depuis La Ch’tite Famille en 2018 la casquette de réalisateur.

https://youtube.com/watch?v=0hF5HnVdIqI%3Frel%3D0%26showinfo%3D1

Un tournage réalisé à huis clos

Dans 8 Rue de l’Humanité, Dany Boon et Laurence Arné racontent le quotidien de différents voisins durant le confinement. « C’est un film choral, ce qui fait qu’on est parfois beaucoup de comédiens dans la même séquence », a déclaré l’acteur Tom Leeb, qui interprète l’époux d’Alison Wheeler. Cette dernière a par ailleurs expliqué que le tournage, organisé en Belgique, s’est déroulé à huis clos pendant le deuxième confinement. « Il n’y avait pas de fête car on ne pouvait pas, donc la fête c’était d’aller tourner et de voir des gens », a-t-elle ajouté. 8 Rue de l’Humanité est aussi un hommage rendu de Dany Boon à trois adolescents, Léo, Wilfried et Franck, qui ont aidé des personnes âgées durant la quarantaine. Un moyen pour le cinéaste de valoriser l’entraide en des temps où elle était devenue indispensable.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Action Press / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet