Décès du chanteur Carlos do Carmo, légende portugaise du fado considéré comme "la voix de Lisbonne"

“La voix de Lisbonne” s’est éteinte. Le chanteur portugais Carlos do Carmo, légende du fado, est décédé ce vendredi 1er janvier 2021. Il était âgé de 81 ans.

Le monde de la musique portugaise est de nouveau frappé par le deuil. Début décembre, la communauté lusophone pleurait la mort de Sara Carreira, fille de l’une des plus grandes stars du pays, le chanteur Tony Carreira. Comme son père et son frère David Carreira, bien connu du public français, la jeune femme s’était lancée dans la chanson. Mais sa carrière a été soudainement brisée à l’âge de 21 ans par un tragique accident de voiture. Aujourd’hui, un mois après le drame, le Portugal doit de nouveau dire adieu à l’une de ses plus belles voix.

Le Portugais Carlos do Carmo, un des chanteurs les plus connus de fado, est mort ce vendredi 1er janvier 2021 à l’âge de 81 ans. L’artiste est décédé dans la matinée à l’hôpital Santa Maria de Lisbonne des suite d’un anévrisme de l’aorte précise la presse du pays. Il était considéré par beaucoup comme “la voix de Lisbonne” tant il a chanté la capitale portugaise tout au long de sa vie et surnommé par d’autres le “Sinatra” du fado. Suite au décès du chanteur, le gouvernement portugais a décrété un jour de deuil national ce lundi 4 janvier pour honorer la mémoire du disparu.

  • Angélique, marquise des Anges

    Télé Loisirs

  • Lilian Thuram – Ses fils prennent la relève

    Télé Loisirs

  • Rio Bravo

    Télé Loisirs

  • Pleins feux sur la Tour Eiffel – 27 décembre

    Télé Loisirs

  • Sur la piste du Marsupilami

    Télé Loisirs

  • La famille de Robert Hossein

    Télé Loisirs

  • Nagui tacle (encore) Mylene Farmer !

    Télé Loisirs

  • Qui est le plus sportif ? Qui est le moins drôle ? Découvrez l'interview Guess Who de Laure Boulleau et Hervé Mathoux

    Télé Loisirs

  • Vœux du président : Emmanuel Macron inflexible sur la réforme des retraites

    Télé Loisirs

  • Les acteurs de Philharmonia jouent-ils vraiment de leur instrument ?

    Télé Loisirs

  • Gil Alma : Qui est sa compagne Aminata ?

    Télé Loisirs

  • Les Visiteurs 3 : rencontre avec Marie-Anne Chazel, Sylvie Testud et Ary Abittan

    Télé Loisirs

  • Le secret de la pyramide – 26 août

    Télé Loisirs


  • Angélique, marquise des Anges
    Angélique, marquise des Anges


    Télé Loisirs


  • Lilian Thuram – Ses fils prennent la relève
    Lilian Thuram – Ses fils prennent la relève


    Télé Loisirs


  • Rio Bravo
    Rio Bravo


    Télé Loisirs

VIDÉO SUIVANTE

Une star dans son pays et dans le monde

Carlos do Carmo a chanté le fado traditionnel comme personne mais il a également su renouveler ce style musical né au Portugal et qui raconte la nostalgie – la “saudade” – en lui apportant des influences modernes, de la bossa nova brésilienne à Franck Sinatra. L’Encyclopédie de musique portugaise du XXe siècle le décrit comme “une des plus grandes références” du fado, soulignant l’importance d’un nouveau style inauguré avec son album Un homme dans la ville (Um homem na cidade), paru en 1977. Star dans son pays, Carlos do Carmo s’est également imposé à l’international. Il s’est produit sur des scènes partout dans le monde – dont l’Olympia à Paris – et est le premier artiste portugais à avoir reçu un Latin Grammy Award, décerné en 2014 pour l’ensemble de sa carrière.

Une légende du fado

Après l’annonce du décès de Carlos do Carmo, dirigeants portugais et grands noms de la musique ont rendu hommage à l’artiste disparu. Sur Twitter, le premier ministre du pays a honoré celui qu’il désigne comme un “grand ami” : “Carlos do Carmo n’était pas seulement un célèbre chanteur de fado, que le public, la critique et un Grammy ont consacré. Une de ses plus grandes contributions à la culture portugaise est la façon dont il a rénové de façon militante le fado et l’a ainsi préparé pour le futur”. Le président portugais Marcelo Rebelo Sousa a également rendu hommage à celui qui a contribué à l’inscription du fado au patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO, notant qu’il s’agissait d’une “perte nationale”. Enfin, le maire de Lisbonne Fernando Medina a déclaré : “Il a été la voix de la ville et celle-ci ne l’oubliera pas”. Mais ce n’est pas seulement la capitale qui pleure aujourd’hui Carlos do Carmo, c’est tout un pays qui est en deuil.

Source: Lire L’Article Complet