Delphine Jubillar : cette « stratégie » de la justice pour coincer son mari Cédric

Ce mercredi 16 juin, Cédric Jubillar a été interpellé et placé en garde à vue, six mois après la disparition de son épouse, Delphine. Selon les informations du Parisien, la justice a utilisé une stratégie spéciale pour mettre en confiance le père de famille de 33 ans.

C’est un coup de théâtre auquel personne ne s’attendait. Ce mercredi 16 juin 2021, Cédric Jubillar ainsi que sa belle-mère Nadine Jubillar ont été interpellés et placés en garde à vue, selon les informations du Parisien. Six mois après la mystérieuse disparition de Delphine Jubillar, un nouveau rebondissement vient de réveiller l’enquête qui semblait stagner depuis une longue période. Pour rappel, l’infirmière et mère de famille de 33 ans s’est volatilisée dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines…

Ce n’est pas la première fois que Cédric Jubillar est entendu par les enquêteurs. Seulement cette fois-ci, le jeune homme de 33 ans a été placé en garde à vue, sur commission rogatoire, pour “enlèvement et séquestration”. Si, d’un point-de-vue extérieur l’enquête s’embourbait, en réalité, depuis six mois, “les magistrats et les enquêteurs surveillaient discrètement” Cédric Jubillar, apprend-on. Tout au long de ce semestre, la justice a utilisé une stratégie “pour le mettre en confiance et le pousser à relâcher sa vigilance”. Désormais, les enquêteurs “pensent avoir accumulé suffisamment d’indices pour établir sa responsabilité potentielle dans la disparition” de son épouse.

Une dispute est-elle survenue entre Delphine et Cédric Jubillar ?

Au cours de leur enquête, les gendarmes ont pointé “plusieurs incohérences” entre le récit de Cédric Jubillar concernant la nuit du drame, certaines constatations techniques et les témoignages recueillis par les enquêteurs. Désormais, les gendarmes “ont acquis la conviction qu’une dispute a éclaté entre Cédric et Delphine”, cette fameuse nuit de décembre. Le couple, qui était en instance de divorce, se serait écharpé sur leur avenir. “Il apparaît que la jeune infirmière se préparait à quitter son compagnon et le domicile familial à très brève échéance, et aurait pu lui annoncer ce soir-là”, expliquent nos confrères. Cette dispute aurait alors pu raviver “une profonde blessure narcissique chez Cédric Jubillar”. La garde à vue de l’artisan et père de famille peut durer jusqu’à 48 heures, avant un possible déferrement et une mise en examen.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet