Delphine Jubillar “renfermée” et “soumise ” en présence de son mari : révélations assourdissantes !

Dans une longue enquête publiée par Le Figaro, le mardi 19 juillet, les proches de Delphine Jubillar ont dressé le portrait d’une femme effacée devant faire face aux injures et aux propos méprisants de son mari.

Si leur mariage était idyllique, leur histoire d’amour était loin d’être un conte de fées. Depuis la disparition de Delphine Jubillar, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 dans le Tarn, la relation de cette infirmière avec son mari Cédric Jubillar est au cœur de toutes les interrogations. Dans une enquête en cinq parties, publiée le mardi 19 juillet, Le Figaro s’est penché sur le quotidien tumultueux du couple. Lors de leurs témoignages, des proches ont décrit une Delphine « renfermée » et «  soumise  » face à cet homme qui ne cesse de la « rabaisser ». Bien souvent, celui qui est considéré comme le principal suspect n’hésitait pas à dénigrer le métier de la mère de ses enfants en lui « répétant constamment qu’’infirmière, c’est un métier de merde‘ et que, sans lui, ‘elle ne ferait rien de sa vie ».

En plus de subir ces propos méprisants, la jeune femme de 33 ans devait également encaisser les propos orduriers de celui qu’elle pensait être l’homme de sa vie. « Des témoins certifient avoir entendu des insultes comme ‘connasse’ ou ‘pute ' », a ainsi révélé Le Figaro. Des noms d’oiseaux que Cédric Jubillar, toujours présumé innocent à ce stade de l’enquête, a bien souvent justifiés comme étant de « l’humour ». Dès lors, ce couple qui se déchirait dans l’intimité mais aussi aux yeux de tous est décrit comme « le yin et le yang ». Si elle était comparée à « un rayon de soleil », Delphine Jubillar « était asphyxiée » par ce quotidien. Dans Ligne Rouge, émission dédiée à l’affaire et rediffusée sur BFMTV ce samedi 16 juillet, l’avocat de la famille de la disparue a décrit une jeune femme à bout : « Delphine n’en pouvait plus ». En 2020, année de la disparition de Delphine, le couple battait de l’aile. Plusieurs sources ont effectivement confirmé que la jeune femme souhaitait quitter son mari.

Le fils de Cédric et Delphine Jubillar témoin de leurs disputes

Du haut de ses six ans, Louis a dû faire face aux nombreuses disputes qui éclataient entre ses parents «  toutes les semaines ». Des images gravées dans la mémoire du petit garçon qui jouait bien souvent le rôle de médiateur. « J’écartais les bras pour les séparer », a-t-il raconté avec une certaine émotion. Avant de préciser : « Ça me rendait triste et j’avais envie que ça s’arrête« . Des excès de violence dont Louis a également fait les frais. Selon des amies de l’infirmière, Cédric Jubillar aurait « tenté de le frapper avec une lanière pour emballer des colis. » D’après la famille de Delphine, l’artiste plaquiste « crie fort  », et met à son fils des « coups de pied aux fesses  » et lui enjoint de « fermer sa gueule ». Des faits que nient catégoriquement Cédric Jubillar.

Crédits photos : Capture d’écran Facebook

A propos de


  1. Cédric Jubillar


  2. Delphine Jubillar

Autour de

Source: Lire L’Article Complet