“Démagogie", "populisme", "complotisme"…. un journaliste dézingue Jean-Pierre Pernaut

Vendredi 18 décembre 2020, Jean-Pierre Pernaut a quitté son fauteuil de présentateur du 13h de TF1 après 33 ans de bons et loyaux services. Un départ qui a profondément bouleversé les Français à l’exception de Bruno Masure.

  • Jean-Pierre Pernaut

Vendredi 18 décembre 2020, Jean-Pierre Pernaut présentait son dernier JT de 13h sur TF1 après 33 ans de bons et loyaux services. Une brillante carrière à laquelle ses proches et confrères avaient rendu hommage tout au long de la semaine. Et au moment de quitter son siège, vendredi 18 décembre, le présentateur de 70 ans avait été particulièrement ému de voir sa femme Nathalie Marquay, deux de ses enfants Lou et Tom ainsi que Leo, son petit-fils, sur le plateau du journal télévisé.

Un départ qui attriste les Français à l’exception du journaliste et son ancien confrère Bruno Masure. Sur son compte Twitter, l’ex-présentateur du journal de 20 heures de TF1 puis de France 2 n’y va pas de main morte pour commenter ce départ : “Une rare lueur d’espoir en cette annus horribilis : le départ de @pernautjp après 33 années de lavage de cerveau. Démagogie assumée, populisme frisant parfois le complotisme, clins d’œil à la droite extrême, absence totale de hiérarchie dans l’info, bref la totale ! Sans regret”, accuse-t-il. Et pourtant, 8,13 millions de téléspectateurs étaient présents devant leur télévision vendredi 18 décembre 2020 pour faire leurs adieux à celui qui avait été élu personnalité préférée des Français.

“Je craque”

Il faut dire qu’au fil des années, Jean-Pierre Pernaut aura réussi à mettre de côté les critiques pour se consacrer aux téléspectateurs qui lui sont restés fidèles. Un attachement aux Français qui n’a pas manqué de lui mettre la larme à l’œil au moment de passer la flambeau à Marie-Sophie Lacarrau qui lui succédera lundi 4 janvier 2021. Il évoquait alors la mort de sa mère, Françoise Pillot, pharmacienne décédée 16 octobre 2016 à l’âge de 101 ans : “J’ai une pensée pour ma mère qui… Et voilà, je craque”, a-t-il expliqué avant de terminer sa phrase avec beaucoup de mal : “Elle n’a jamais manqué un journal, elle nous regarde sans doute de là-haut… ” Puis, il avait conclu en ces termes : “J’arrête le cœur serré. Merci à tous. Dernier au revoir. Je vous souhaite un joyeux Noël. Merci, je vous aime. Je ne vous oublierai jamais.”

Une rare lueur d’espoir en cette annus horribilis : le départ de @pernautjp après 33 années de lavage de cerveau. Démagogie assumée, populisme frisant parfois le complotisme, clins d’oeil à la droite extrême, absence totale de hiérarchie dans l’info, bref la totale ! Sans regret

Source: Lire L’Article Complet