"Des boutons de la taille d'un ongle" : Un Français contaminé par la variole du signe livre un témoignage inquiétant !

Alors que l’Europe est devenue l’épicentre de la flambée de la variole du singe, un Français ayant récemment contracté ce virus à accepter de livrer son témoignage à nos confrères de RTL.

L’Organisation mondiale de la santé est en état d’alerte… Et pour cause, après le Covid-19, c’est au tour de la variole du singe de faire trembler… « L’Europe reste l’épicentre de cette vague en pleine expansion, 25 pays ayant signalé plus de 1.500 cas, soit 85 % du total mondial », a déclaré Hans Kluge, le directeur de l’OMS Europe, lors d’une conférence de presse.

En France, le 14 juin 2022, 125 cas confirmés de variole du singe ont été rapportés dans le pays par Santé Publique France : 91 en Île-de-France, 11 en Occitanie, 9 en Auvergne-Rhône-Alpes, 3 en Normandie, 3 dans les Hauts-de-France, 1 en Centre-Val de Loire, 3 en Paca, 1 en Bourgogne-Franche-Comté et 3 en Nouvelle-Aquitaine… Et l’un d’entre eux a accepté de témoigner auprès de nos confrères de RTL. Il s’agit d’un jeune homme de 28 ans ayant contracté la variole du signe il y a trois semaines.

« J’ai eu 40 de fièvre »

« J’étais fatigué avec des apparitions de boutons qui ressemblaient à de l’acné, mais qui ont grossi pour atteindre la taille d’un ongle » a-t-il expliqué. « J’ai eu 40 de fièvre pendant deux jours et il n’y a pas de traitement, j’ai dû attendre et m’isoler », a-t-il précisé.

L’homme a également expliqué à RTL qu’il avait contracté ce virus suite à un rapport avec homme. Si la majorité des cas signalés concerne jusqu’à présent des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, directeur de l’OMS Europe a mis en garde contre la stigmatisation, soulignant que « le virus de la variole du singe n’est en soi attaché à aucun groupe spécifique ».

À voir aussi : Michel Cymes, exaspéré par le comportement des Français face au virus : il explose !

Lisa Ziane

Source: Lire L’Article Complet