Didier Raoult visé par une plainte de l’Ordre des médecins

Selon les informations du Figaro, une plainte visant Didier Raoult a été déposée au mois de juillet au conseil départemental des Bouches-du-Rhône de l’Ordre des médecins, soulignant neuf manquements au code de déontologie médicale par le scientifique.

Didier Raoult

Peu de personnes le connaissaient avant la crise sanitaire. Ce sont ses phrases chocs et ses prises de position controversées qui ont fait connaître le professeur Didier Raoult, qui a autant de détracteurs que d’admirateurs. Au plus fort de l’épidémie en France, il assurait notamment que l’hydroxychloroquine pouvait traiter le coronavirus – ce qui n’a toujours pas été prouvé scientifiquement. Plus tard, il affirmait que l’épidémie était terminée et qu’il n’y aurait pas de deuxième vague. Aujourd’hui, le scientifique marseillais continue de cliver en se positionnant contre la vaccination. Des prises de position qui dérangent. Notamment dans la communauté médicale. Résultat : Didier Raoult est visé par une plainte de l’Ordre des médecins.

Didier Raoult accusé de neuf manquements au code de déontologie médicale

Selon les informations du Figaro, une plainte a en effet été déposée au mois de juillet au conseil départemental des Bouches-du-Rhône de l’Ordre des médecins par la SPILF (Société de pathologie infectieuse de langue française). Elle reproche au directeur de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille neuf manquements au code déontologie médicale. La promotion d’un traitement qui n’a pas démontré son efficacité notamment, la diffusion consciente de fausses informations au public ou encore la réalisation d’essais cliniques dont la légalité n’est pas (encore) prouvée. La Société de pathologie infectieuse de langue française souligne également le manque de prudence des propos de Didier Raoult sur la fin de l’épidémie à Marseille.

Des accusations visant Didier Raoult sur lesquelles l’Ordre des médecins doit statuer à partir d’un document de six pages transmis par la SPILF (que Le Figaro s’est procuré). Que risque alors le scientifique ? La sanction peut aller d’un avertissement à une radiation définitive de l’Ordre des médecins.

Source: Lire L’Article Complet