Dîners clandestins : de nouvelles preuves accablantes dévoilées par Séverine Ferrer

Depuis quelques jours, la polémique sur les restaurants clandestins ne fait que s’amplifier. Invitée plusieurs fois à ce genre de soirée par une connaissance, Séverine Ferrer n’a pas hésité à dévoiler les messages qu’elle reçoit régulièrement.

La situation a explosé le 2 avril dernier, suite à un reportage diffusé par M6, dévoilant des clubs privés qui, malgré les restrictions sanitaires, n’ont jamais cessé de proposer des déjeuners ou des soirées à leurs clients. Accueillant principalement des personnes aisées, célèbres, ou encore, selon les dires, des personnalités politiques, ces événements n’avaient jusque-là pas vraiment attiré le regard des autorités. Mais avec la diffusion publique de la chaîne, plusieurs enquêtes ont finalement été ouvertes.

Parmi les célébrités, Pierre-Jean Chalençon qui, après avoir revendiqué son droit de réunion, a finalement clamé un “poisson d’avril”. Mais ce dernier est bien loin d’être le seul. Ce lundi 5 avril, Séverine Ferrer a d’ailleurs souhaité dénoncer le comportement inacceptable de certaines personnes, en dévoilant quelques messages reçus dans sa story Instagram : “Hello chère Séverine. Tu me dis si tu veux aller au restaurant un soir prochain avec moi et quelques comédiens ! Pace è salute !”, une demande à laquelle la comédienne a immédiatement refusé, “On n’est pas en confinement ?”, avant de recevoir un message très amusé accompagné d’émojis rires et champagne “Pas du tout !”.

Et ce n’est pas la seule personne, lancée, Séverine Ferrer a partagé d’autres messages avec ses abonnés, “Hello, es-tu disponible pour aller dîner au restaurant ce samedi 3 avril ? Bises – Je te remercie mais je respecte le confinement, j’ai trop envie de retravailler”. Une réponse qui n’a visiblement pas arrêté cette personne puisqu’elle n’a pas hésité à répondre qu’elle irait avec une autre personne.

Une attitude dénoncée par Séverine Ferrer qui, désespérée, a commenté “Nous ne sommes pas près d’en finir !” sous ces messages reçus…

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet