Dîners clandestins : Pierre-Jean Chalençon osé citer les funérailles du prince Philip pour se défendre

Soupçonné d’avoir organisé plusieurs dîners clandestins, Pierre-Jean Chalençon estime avoir été victime d’une tentative d’assassinat médiatique. Dans un entretien accordé à Ici Paris mercredi 28 avril 2021, le collectionneur s’est défendu d’une façon osée.

  • Pierre-Jean Chalençon

Pierre-Jean Chalençon collectionne les défenses hasardeuses. A défaut du plus gros poisson d’avril, M6 a attrapé dans ses filets un gros fretin en la personne de l’ancien acheteur d’Affaire conclue, le vendredi 2 avril 2021. Les reporters du 19:45 de la chaîne ont en effet flairé le bon coup en se rendant au Palais Vivienne, théâtre d’une petite sauterie entre une quarantaine de personnes, là où les règles sanitaires interdisaient tout type de rassemblement. Identifié par les internautes comme l’instigateur de ce dîner clandestin, le fan de Napoléon Bonaparte a été placé en garde à vue, avant d’en ressortir après une audition plutôt détendue. Et, alors que la décence imposerait de se faire tout petit, le trublion essaie de sauver les apparences à coup de fanfaronnades sur les réseaux sociaux mais aussi de punchlines déplacées dans les médias. Ses proches ne goûtent que très peu à ce mode opératoire, comme Sophie Davant qui estime que son ancien collègue “n’en fait qu’à sa tête.”

“Si le prince Philip était mort plus tôt…”

Et l’animatrice de France 2, comme le grand public, ne risque de pas plus cautionner la dernière sortie de Pierre-Jean Chalençon. Interrogé par Ici Paris dans son numéro du 28 avril 2021, il a de nouveau réfuté l’idée d’être à l’origine de ces fêtes clandestines. “Cela fait des mois que je n’ai pas organisé de soirées ici. Quand j’invite des copains, ils sont maximum trois”, a-t-il indiqué à l’hebdomadaire. Pour lui, cette affaire serait une cabale médiatique visant à le nuire. Une tentative de lynchage qui n’aurait pas eu les mêmes répercussions à quelques jours d’intervalle. “Si le prince Philip était mort une semaine plus tôt, on n’en aurait pas parlé”, a osé la frisette la plus célèbre du PAF, alors que l’époux d’Elizabeth II est décédé sept jours après la diffusion du reportage de M6. Voilà qui ne va pas remonter sa cote de popularité, lui qui est égratigné par une autre polémique, fiscale cette fois-ci.

A lire aussi : Dîners clandestins : Pierre-Jean Chalençon évoque la réouverture des pubs britanniques et s’attire les foudres des internautes

Source: Lire L’Article Complet