Disparition de Delphine Jubillar : ce moment où ses proches ont douté de la culpabilité de Cédric

Samedi 4 septembre 2021, l’émission Chroniques criminelles, diffusée sur TFX, est revenue sur l’affaire Jubillar, et notamment le moment où les proches de Delphine ont commencé à douter de la culpabilité de Cédric.

  • Delphine Jubillar

Qu’est-il arrivé à Delphine Jubillar ? Nous sommes dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre 2020, à Cagnac-les-Mines, quand cette mère de famille âgée de 33 ans, se volatilise sans laisser de trace. C’est au petit matin, à 4 h 09 et 59 secondes précisément, que Cédric, son époux, décide de contacter la gendarmerie en constatant son absence du domicile familial. Plus les jours passent et plus l’inquiétude augmente, que ce soit chez les proches de la jeune femme ou chez les habitants de la commune du Tarn. Une battue citoyenne est alors organisée à la date du mercredi 23 décembre 2020, soit une semaine après la disparition de Delphine.

Plus de 1 000 personnes, parmi lesquelles Cédric Jubillar, font le déplacement pour prêter main-forte aux forces de l’ordre. Malheureusement, les recherches ne donnent rien. Ni téléphone portable, ni vêtement, ni aucun autre élément pouvant appartenir à Delphine Jubillar ne sont trouvés. Durant cette journée, deux clans bien distincts se sont alors formés. D’un côté la famille de Delphine, de l’autre celle de Cédric. Un épisode sur lequel la journaliste Sophia Noachovitch est revenue. “On sent une vraie animosité entre eux“, a-t-elle affirmé dans l’émission Chroniques criminelles, diffusée par TFX le samedi 4 septembre 2021. En cause, le comportement de Cédric qui commence à intriguer les proches de Delphine.

Disparition de Delphine Jubillar : le “détachement” de Cédric surprend

S’il participe aux recherches et fait preuve de coopération avec les forces de l’ordre, Cédric Jubillar reste très observé par la famille et les amis de son épouse. Son “détachement” est alors pointé du doigt. “Très rapidement, Cédric Jubillar va sentir une certaine hostilité, il va penser que beaucoup de gens considèrent qu’il est à l’origine de la disparition de Delphine“, a déclaré Emmanuelle Franck, avocate de la défense. Mais c’est après plusieurs mois que l’homme âgé de 33 ans est mis en examen pour “homicide volontaire par conjoint” par la police. Pour l’heure, le suspect est toujours présumé innocent, et ce, jusqu’à preuve du contraire.

Source: Lire L’Article Complet