Donald Trump : pourquoi sa belle-fille Lara fait parler d'elle

Selon plusieurs médias américains, Lara Trump, la belle-fille de Donald Trump, envisagerait de se présenter au poste de sénatrice de Caroline du Nord en 2022.

Et si c’était sur elle que se jouait l’avenir de la dynastie Trump ? Alors que Donald Trump continue de faire pression pour changer les résultats de l’élection américaine, une partie de sa famille a désormais les yeux tourner vers l’avenir. Si sa fille Ivanka Trump pourrait se reconvertir dans la télévision, c’est désormais sa belle-fille, Lara Trump, qui attire toute l’attention. L’épouse de son fils, Eric, voudrait se présenter aux élections sénatoriales dans son Etat natal de Caroline du Nord en 2022, ont rapporté ce 19 novembre plusieurs médias américains, dont le New York Times.

La jeune femme de 38 ans, qui a largement participé à la campagne pour la réélection de son beau-père, aurait dit “à ses associés qu’elle envisageait de se présenter au Sénat en 2022”, a précisé le quotidien, citant trois “alliés” restés anonymes. En effet, le sénateur Richard Burr, récemment au coeur d’une enquête sur un possible délit d’initié, a déclaré qu’il prendrait sa retraite à la fin de son mandat. Une aubaine donc pour l’ancienne productrice de télévision.

Galerie: PHOTOS – Donald Trump : rivalités, enfants, tensions… tout sur sa famille (Public)

Une longue liste de potentiels concurrents

Reste que la liste des prétendants à ce poste ne cesse de s’allonger. Mark Walker, un allié de Donald Trump, Pat McCrory, l’ancien gouverneur de Caroline du Nord, mais aussi Tim Moore, un ex-porte-parole pour la Chambre des représentants de Caroline de Nord, auraient également des vues sur ce mandat. Lara Trump pourrait-elle avoir ses chances ? Il semblerait que oui à en croire Mercedes Schlapp, une conseillère qui a travaillé à la réélection de Donald Trump.

(Lara) est très charismatique, elle comprend très bien les détails de la politique et a un instinct naturel pour le domaine”, analyse la lobbyiste auprès de nos confrères. En Caroline du Nord, en particulier, son nom est familier et les gens la connaissent. De quoi la mener à un poste de sénateur ? Encore difficile de le dire pour le moment, tant la Caroline du Nord constitue aujourd’hui un Etat-clé, c’est-à-dire susceptible de basculer du côté républicain… comme démocrate.

Source: Lire L’Article Complet