Dylan Robert libéré de prison : l’acteur livre un terrible témoignage sur son incarcération

Au mois de février 2021, après treize mois de détention, Dylan Robert a été placé sous contrôle judiciaire en attente de son procès. L’acteur s’est souvenu dans les colonnes du magazine Vanity Fair de son expérience très difficile en tant que prisonnier.

Dylan Robert

Dylan Robert n’oubliera rien des treize mois au cours desquels il fut incarcéré. Le César du meilleur espoir masculin en 2019 avait été arrêté et écroué en janvier 2020. Le comédien avait été suspecté d’avoir participé à un braquage et d’avoir dirigé une bande de délinquants qui sévissait à Marseille. Treize mois plus tard, après avoir séjourné aux Baumettes puis à la maison d’arrêt de Draguignan, Dylan Robert a retrouvé la liberté, ou presque. La star révélée dans Shéhérazade et à l’affiche du film ADN de la réalisatrice très engagée Maïwenn a été placée sous contrôle judiciaire en attendant son procès, qui aura lieu en 2022.

Il vit désormais chez sa tante, à Paris. Sauf obligation professionnelle, il n’a plus le droit de se rendre dans les Bouches-du-Rhône, département dans lequel il est soupçonné d’avoir participé au braquage d’un restaurant asiatique en 2018 ainsi qu’avoir été le “leader d’une petite équipe qui a sévi dans les 12ème et 5ème arrondissements en attaquant des personnes isolées”, comme le faisait savoir La Provence. Sa liberté conditionnelle l’oblige également à pointer au commissariat tous les quinze jours. Un moindre mal par rapport au calvaire qu’il a vécu en prison.

Dylan Robert se livre sur son séjour en prison

Dans les colonnes du magazine Vanity Fair, ce mercredi 2 juin 2021, l’acteur de 21 ans s’exprime sur son incarcération : “J’étais à demi-mort. Le cachot, c’est facile pour personne mais moi, en plus, j’avais connu la lumière à mort juste avant”, confie celui que les réalisateurs s’arrachaient avant son arrestation le 24 janvier 2020 à la gare Saint-Charles à Marseille.

À l’issue de son procès, Dylan Robert encourt jusqu’à cinq ans de prison supplémentaires. La justice pourrait également le condamner à une amende de 75 000 euros. Il avait déjà été condamné à quatre mois de prison, à l’âge de 16 ans et demi, pour avoir obligé un inconnu à retirer de l’argent liquide.

Source: Lire L’Article Complet