Eddy Mitchell tacle les gilets jaunes : “Je ne les comprends pas”

Dans Le Journal du Dimanche, Eddy Mitchell s’en prend au mouvement des gilets jaunes et explique son incompréhension face à leur énergie.

  • Eddy Mitchell

Les stars ont été nombreuses à commenter la crise des gilets jaunes et certaines se sont brûlé les ailes. En attestent Jean-Marie Bigard et Franck Dubosc, qui avaient été parmi les premiers à leur apporter leur soutien, et qui préfèrent maintenant rester plus discrets sur le sujet. La star de Camping avait d’ailleurs regretté son engagement pour la cause des gilets jaunes dans une interview accordée à GQ : “Avec les gilets jaunes, je me suis embarqué dans quelque chose que je ne maîtrisais pas. Quand on est un clown, on évite la politique. Sauf si c’est son créneau, ce qui n’est pas mon cas”. Mais qu’importe, d’autres célébrités ont pris le relais, comme Geneviève de Fontenay, Brigitte Bardot ou encore Michel Polnareff. Mais toutes ne le font pas toujours avec bienveillance. Comme Eddy Mitchell qui aborde le sujet dans Le journal du Dimanche. “En 1968, j’étais considéré comme jaune car je refusais de faire la grève. Jaune, mais sans gilet !”, commente l’interprète de Couleur menthe à l’eau. “Eux, je ne les comprends pas. Franchement, n’ont-ils pas obtenu ce qu’ils voulaient sur les retraites, etc. ?”.

“Les gilets jaunes, une réunion de barbecue”

L’incompréhension d’Eddy Mitchell pour les gilets jaunes est telle qu’il va même plus loin ! “Et pourtant ça continue et ça ressemble à une réunion de barbecue, avec saucisses-frites. Peut-être que les gens ont besoin de se rencontrer, peut-être aussi que des enfants naitront de tout ça. Des petits gilets”, déclare-t-il.

Eddy Mitchell un chanteur politique ?

Pour autant, le chanteur à la voix rauque ne se mêle pas de politique. “J’ai chanté pour tous les partis, sauf l’extrême droite. Il faut bien vivre…”, détaille-t-il, toujours dans le JDD. “Je l’ai fait comme un prestataire, sans jamais modifier une ligne de texte. Mais la politique en elle-même m’intéresse peu”. Le grand ami de Johnny Hallyday, qui publie Le dictionnaire de ma vie, écrit avec son fils, préfère se concentrer sur ce qu’il aime vraiment : la musique et le cinéma.

Source: Lire L’Article Complet