Édouard Philippe et François Bayrou réconciliés ? “L’eau sépare les hommes, le vin les réunit”

L’alliance entre le MoDem de François Bayrou et le mouvement Horizons d’Édouard Philippe semble avoir apaisé les tensions entre leurs deux leaders. C’est du moins ce qu’ont voulu montrer ces derniers lors d’un meeting commun à Tonnerre, le 15 juin.

A propos de


  1. François Bayrou


  2. Édouard Philippe

Ils se sont retrouvés lors d’une réunion de soutien aux deux candidats Ensemble! de l’Yonne, Michèle Crouzet et André Villiers, en lice contre le Rassemblement national au second tour des législatives. François Bayrou et Édouard Philippe ont choisi de se montrer unis, après des mois de tension entre les leaders du MoDem et d’Horizons. Le maire de Pau a pris la parole le premier, relate Le Figaro : « Nous sommes là tous les deux pour montrer que nous avons le même sens des responsabilités, peut-être aussi la même inquiétude devant la situation de notre pays », a-t-il déclaré.

Son homologue du Havre était sur la même longueur d’onde : « Il n’aura échappé à personne que nous ne sommes pas strictement identiques », a-t-il expliqué, avant d’ajouter : « Nous partageons cette volonté de donner au pays une majorité stable, solide et cohérente. » François Patriat, le sénateur LREM de la Côte-d’Or a lancé un appel à la mobilisation diffusé dans la salle et a confié en aparté : « La Bourgogne est une terre de réconciliation. L’eau sépare les hommes, le vin les réunit. »

Le MoDem et Horizons veulent jouer un rôle à l’Assemblée

François Bayrou et Édouard Philippe n’avaient pas partagé de meeting commun depuis le lancement de l’association Ensemble citoyens! le 29 novembre dernier. Les résultats du premier tour des législatives et les projections à l’Assemblée à l’issue du second tour ouvrent des portes aux deux leaders pour jouer un rôle actif au sein de la majorité, eux qui avaient été un peu « snobés » après la réélection d’Emmanuel Macron, le 24 avril dernier.

Pour cela, « Bayrou et Philippe ont tous les deux intérêt à avoir une majorité absolue, mais ric-rac », confie un membre du MoDem au Figaro. Le Monde explique que l’ancien locataire de Matignon souhaiterait prendre sa revanche et avoir « un rôle actif ». Pour lui, cela passe notamment par une « audace réformatrice », disait-il lors du meeting. De son côté, François Bayrou prévenait le 14 juin sur LCI : « Il est évident qu’il faut de l’équilibre. La majorité ne réussira pas s’il n’y a pas un engagement plein et entier des trois forces qui la forment. » Ce tandem de fortes têtes serait d’ailleurs redouté pour faire adopter de futurs textes de loi dans les rangs des Marcheurs, d’après Le Figaro.

Article écrit en collaboration avec 6Médias

Crédits photos : Fernand Fourcade/SIPA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet