Édouard Philippe lève enfin le voile sur sa relation actuelle avec Emmanuel Macron…

Dans entretien exclusif accordé au JDD, dimanche 10 octobre, l’ancien Premier ministre a assuré pouvoir insuffler une énergie nouvelle aux Marcheurs pour 2022.

L’ancien Premier ministre a-t-il enfin clos le débat autour de sa loyauté vis-à-vis du président de la République ? C’est en tout cas ce qu’a profondément souhaité Édouard Philippe interrogé par nos confrères du JDD, le 10 octobre. Après avoir une nouvelle fois clarifié son soutien indéfectible à Emmanuel Macron, l’ancien Premier ministre a assuré que le chef de l’État pourrait compter sur son image publique pour 2022 : “Mon objectif est d’abord, je le redis clairement, de soutenir Emmanuel Macron pour contribuer à sa réélection qui n’est pas acquise. Le président aura besoin de s’appuyer sur un socle de stabilité pour poursuivre l’effort de transformation de la France.” En effet, un tel soutient de la part de celui qui a été élu personnalité politique préférée des Français pourrait jouer en la faveur d’Emmanuel Macron qui a vu sa cote de popularité dégringolée de trois points en septembre.

Selon un baromètre Ipfop pour le JDD, 59% des Française se disent mécontents de l’actuel chef de l’État. Le pilier de la majorité, comme a souvent été décrit Édouard Philippe, pourrait ainsi apporter ses idées novatrices évoquées lors de l’inauguration de son nouveau parti samedi 9 octobre : Horizons.Je veux aussi l’aider à élargir sa base, car aucun président n’a été réélu sur un rétrécissement”, remarque encore le principal intéressé. Cependant, Édouard Philippe a précisé qu’aucun adhérent à son nouveau parti ne sera tenu de le suivre aux côtés de Macron dans la présidentielle : “Je n’aime pas les pressions. Je ne mets un pistolet sur la tête de personne. Mais tout le monde a compris où je suis, ce que je ferais.”

Horizons ne doit pas être mêlé à la présidentielle

Si Édouard Philippe a dit se ranger aux côtés d’Emmanuel Macron pour le soutenir dans son éventuelle course à l’Élysée en 2022, l’ancien Premier ministre a également rappelé qu’il ne fallait pas s’emmêler les pinceaux. Avec Horizons, Édouard Philippe a affirmé vouloir voir plus loin que 2022 en remodelant profondément la politique, un projet de longue haleine : “La réflexion que je veux conduire, avec ce parti, vise à définir une stratégie pour raffermir la puissance de la France et garantir sa prospérité à l’horizon 2030 et au-delà.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Sebastien Legendre / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet