“Effroyable !” : Éric Zemmour moqué pour son look spécial législatives

Candidat aux élections législatives dans le Var, Éric Zemmour a multiplié les apparitions dans la région PACA. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le politicien a surpris tout le monde avec des tenues de sudiste décontractées et colorées.

A propos de


  1. Eric Zemmour

Le début d’une carrière dans la mode ? Pas encore. Actuellement en campagne pour les élections législatives dans le Var, Éric Zemmour s’est rendu à plusieurs meetings lors des dernières semaines. Ses différentes apparitions n’ont pas échappé à l’œil railleur de l’émission d’info-divertissement Quotidien. Dans la chronique Flash mode de Marc Beaugé, vendredi 3 juin, l’émission a mis en avant le nouveau look « sudiste » de l’ancien polémiste. « Éric Zemmour avait sorti la chemise blanche, le chino beige retroussé et les mocassins en velours », a rappelé le journaliste de mode en évoquant le meeting du 22 mai dernier. Mais le politicien ne s’est pas arrêté là. Il a récidivé lors d’un autre événement, une semaine plus tard, le 28 mai. « Cette semaine, il est allé encore plus loin avec une chemise en lin, grande, beaucoup trop grande« , a poursuivi Marc Beaugé avant de conclure : « Mais en bas, c’est pire encore. Éric Zemmour a enfilé un effroyable chino. Pourquoi effroyable ? Et bien parce qu’il est skinny et surtout parce qu’il est vert d’eau. »

Il faut dire qu’Éric Zemmour a pris l’habitude d’arborer de nouveaux looks pour le moins surprenants. Le 5 décembre dernier, à l’occasion de son premier meeting en tant que candidat à l’élection présidentielle de 2022, à Villepinte, l’ex-polémiste avait fait sensation. Ce dernier avait adopté un look « intello » en arborant une paire de lunettes. Selon Vanity Fair, ce changement de style était une demande d’Olivier Ubéda, un des proches conseillers d’Éric Zemmour. Quelques semaines plus tard, le 19 avril 2022, après les résultats de l’élection présidentielle, le politicien avait encore choqué les observateurs en montrant un tout nouveau look. Cette fois-ci, il avait joué la carte de la masculinité en se laissant pousser une barbe de trois jours.

Eric Zemmour donne VRAIMENT tout pour ressembler à un sudiste… 😬#Quotidien pic.twitter.com/IuG5ckds42

« Une phrase qui a heurté […] Jean-Marie Le Pen »

Pour mener sa campagne des législatives, Éric Zemmour aurait aimé créer une coalition avec le parti de Marine Le Pen. Cependant, l’essayiste se serait heurté à un mur. La raison ? Une phrase que le compagnon de Sarah Knafo avait lancée à la suite de la défaite de la candidate du RN. « C’est la huitième fois que la défaite frappe le nom de Le Pen« , avait déclaré le politicien. Dans le livre Zemmour, dans le secret de sa campagne (PLON), Jules Torres est revenu sur cet épisode. Le journaliste politique a évoqué cette phrase comme une « erreur » qui aurait enterré toutes les chances d’une potentielle coalition. « Une phrase qui a heurté bon nombre de cadres, militants et électeurs du Rassemblement national, jusqu’à Jean-Marie Le Pen« , a-t-il écrit dans son livre, disponible en librairie depuis ce jeudi 2 juin.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Norbert Scanella / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet