Elisabeth Borne agacée par Gérald Darmanin : pourquoi elle “voulait sa peau” au gouvernement

Le gouvernement Borne II vient d’être nommé et si quelques noms ont fait leur entrée dans cette nouvelle composition, d’autres ont été confirmés. Gérald Darmanin a notamment gardé son poste de ministre de l’Intérieur. Un choix qui n’était peut-être pas celui d’Elisabeth Borne.

A propos de


  1. Elisabeth Borne


  2. Gérald Darmanin

Elisabeth Borne reste sur sa faim. La Première ministre qui n’est pas encore très populaire auprès de ses collaborateurs, n’a pas forcément réussi à imposer ses choix dans le remaniement gouvernemental annoncé ce lundi 4 juillet 2022. Contrairement à Damien Abad, évincé de son poste probablement suite à l’affaire d’accusation de viols dont il fait l’objet, Gérald Darmanin est maintenu dans ses fonctions. Le ministre de l’Intérieur récupère même l’Outre-Mer en plus du portefeuille qu’il détenait déjà. Selon Politico informé par un conseiller de l’exécutif, « Elisabeth Borne veut la peau de Darmanin, ça c’est vrai ».

Malgré les réticences d’Elisabeth Borne, Gérald Darmanin semble indispensable au gouvernement. Lui qui se voit bien un jour prendre la place d’Elisabeth Borne et postuler pour les fonctions de Premier ministre a en tout cas sauvé sa peau, malgré le fiasco de l’épisode du Stade de France. La Première ministre n’a pas réussi à l’écarter, elle qui ne partage pas forcément ses convictions : “Le remaniement qu’elle a en tête n’est pas forcément que technique. Elle aimerait bien marquer son territoire avec quelque chose d’important, alors que ce n’est pas forcément le souhait du président, qui n’aime pas trop bouger les choses” avait confié un parlementaire à Politico.

PHOTOS – Qui sont les hommes qui ont compté dans la vie d’Élisabeth Borne ?

Le retour de Marlène Schiappa au sein du gouvernement Borne II

Si Gérald Darmanin reste à sa place, avec un portefeuille élargi, d’autres postes ont fait l’objet de quelques surprises : le porte-parolat a été confié à Olivier Véran, ministre de la Santé pendant la crise du Covid-19. Amélie de Montchalin, battue aux législatives, voit son ministère de la Transition écologique confié à Christophe Béchu, un proche d’Edouard Philippe, tandis que Brigitte Bourguignon laisse François Braun médecin urgentiste prendre les rênes du ministère de la Santé.

C’est également le grand retour de Marlène Schiappa : quelques semaines seulement après avoir mis fin à sa carrière politique, elle est finalement nommée secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale et solidaire et de la Vie associative. Le gouvernement Borne 2 se retrouvera lundi 4 juillet 2022 en fin d’après-midi pour un premier Conseil des ministres.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet