Élise Lucet "ingérable", avec un "tempérament de feu" : elle répond avec franchise

Réputée pour sa ténacité, Élise Lucet a été visée par des rumeurs sur son éviction de France 2. Des affirmations qu’a balayées la journaliste d’investigation sur RTL, ce samedi 15 mai.

Élise Lucet aurait-elle un tempérament “ingérable” ? Plutôt “du caractère”, selon la principale intéressée. Invitée dans le studio de RTL, l’animatrice de Cash Investigation a réagi aux rumeurs sur son hypothétique éviction de France 2. En réponse à une information du Canard enchaîné, affirmant que la journaliste de 57 ans serait sur la sellette chez France Télévisions, la présentatrice d’Envoyé spécial s’est montrée catégorique, ce samedi 15 mai. “Je n’ai jamais senti ça. J’ai eu le soutien de Delphine Ernotte [la PDG du groupe public] et Stéphane Sitbon [son n°2]”, a-t-elle répliqué, tout en précisant n’avoir jamais “senti de menaces réelles”.

Connue pour sa pugnacité, allant jusqu’à courser les grands patrons lors de leurs déplacements, Élise Lucet a mené de nombreuses enquêtes choc sur France 2. Des reportages fouillés qui ont forgé sa réputation de bête noire des PDG du CAC40. Si ses investigations ont suscité le scandale, son caractère bien trempé n’a jamais entravé son travail au sein de France Télévisions. “Je n’aime pas la parano, je fais le job avec mes équipes et pour l’instant, on ne m’a pas jamais empêché de faire une enquête. La réalité, ce n’est pas ça”, a-t-elle poursuivi, en reconnaissant que ces enquêtes “exigeantes” ont pu déranger en interne.

Élise Lucet ingérable ? Sur la sellette ? Sa réponse dans @OnRefaitLaTele sur @RTLFrance Tout sur l’émission ➡️ https://t.co/wOlh4fKxdA pic.twitter.com/fIOvm4FILN

Élise Lucet, obstinée comme n’importe quel “bon” journaliste

Concernant son “tempérament de feu“, Élise Lucet a mis en lumière le caractère sexiste de cette description, affirmant qu’on en ferait “beaucoup là-dessus”. “Je suis obstinée comme n’importe quel bon journaliste doit l’être, pas plus que ça ! J’ai du caractère et si j’étais un homme, ce serait une très grande qualité… Non ?” Dès ses jeunes années, Élise Lucet n’était pas de ceux qui se laissent faire. Dans un précédent entretien accordé à Midi Libre, en avril dernier, cette fille de parents profs, elle-même mère d’une fille unique, est revenue sur son parcours à l’école, dans la campagne normande. “Je n’étais pas vraiment un petit diable, mais je n’ai jamais aimé qu’on me dise : ‘C’est comme ça et ce n’est pas autrement'”, expliquait alors celle que ses camarades surnommaient “Lucetfer”, en référence à Lucifer, dans sa jeunesse.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Source: Lire L’Article Complet