Elizabeth II plus seule que jamais : son monde s’effondre avec la mort de Philip

Avec la mort du prince Philip, Elizabeth II se retrouve plus seule que jamais. En effet, elle a perdu son dernier grand confident.

A propos de


  1. Elizabeth d’Angleterre


  2. Prince Philip

Depuis la mort du prince Philip en avril dernier, Elizabeth II continue d’accomplir son devoir royal. En témoigne sa présence symbolique à l’ouverture officielle du Parlement britannique au Palais de Westminster. Pourtant, la souveraine aurait du mal à faire le deuil de son mari. Car en plus d’être un compagnon de vie pendant plus de 70 ans, le prince Philip était l’une des rares personnes en qui la monarque pouvait avoir confiance. Comme le note le biographe Matthew Dennison, dont les propos ont été rapportés par le Sun, Elizabeth II se retrouve avec cette perte plus seule que jamais.

Ses trois confidents, à savoir le prince Philip, la Reine mère, et sa soeur, la princesse Margaret, sont tous décédés. Une situation qui laisse la monarque dans une situation inédite. Car cette dernière aura entretenu un lien privilégié qu’avec ces trois personnes, note Matthew Dennison. “Dans son long rôle de monarque, la Reine n’a probablement fait confiance qu’à trois personnes : sa mère, sa sœur et son mari, un trio dont elle a été plus proche qu’aucun de ses enfants ou amis, écrit le biographe dans son nouveau livre The Queen. “Après la mort de la Reine mère et de la princesse Margaret en 2002, Philip était le seul membre restant de ce groupe.”

Recueillement à Balmoral

Désormais seule, Elizabeth II a décidé de faire ses bagages et de partir dans son château de Balmoral, en Ecosse. Un geste symbolique, puisqu’elle ne séjourne dans le domaine que d’août à octobre, pour profiter de ses vacances d’été. Sa venue sera ainsi consacrée à une chose : le deuil du prince Philip. Comme l’a dévoilé Daily Mail, la monarque devrait exprimer son chagrin en toute discrétion. Loin des photographes et des foules de curieux.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet