Elizabeth II souffre « d’un rhume saisonnier » : les informations rassurantes sur son état de santé

La reine Elizabeth II a dû annuler son voyage en Irlande du Nord, qu’elle devait effectuer les 20 et 21 octobre. Une décision qu’elle a prise à contre cœur pour des raisons de santé, car elle est atteinte d’un “rhume saisonnier” et a le droit à un repos strict.

Mardi 19 octobre, la reine d’Angleterre a fait savoir qu’elle se sentait un peu fatiguée. Immédiatement, des médecins sont allés l’ausculter au château de Windsor. Ils ont alors pris la décision de la mettre au repos strict, pour sa santé. Ainsi, elle a dû annuler le déplacement qu’elle devait faire ces 20 et 21 octobre en Irlande du Nord, à contre-cœur, comme l’a annoncé Buckingham Palace. “Sa Majesté est de bonne humeur et est déçue de ne plus pouvoir se rendre en Irlande du Nord, où elle devait honorer une série d’engagements aujourd’hui et demain.” Face à cette nouvelle, l’inquiétude a commencé à grandir. Tout le monde se demandait ce qu’avait la reine et espérait que cela ne soit pas trop grave. Selon le Mirror, Elizabeth II souffre d’un léger “rhume saisonnier. Par précaution, elle a évidemment passé un test covid, qui s’est avéré négatif.

Comme l’a rappelé une source royale, qui s’est exprimée dans le Mirror, “sa Majesté ne connaît pas d’autre rythme que celui du plein-emploi et a l’habitude d’être incroyablement occupée, surtout ces derniers temps”. C’est donc avec un peu de difficulté qu’elle a accepté de se reposer. Mais elle a tout de même été aperçue dans son domaine à Windsor, en train de se balader et de promener ses corgis. Si elle semble déjà aller mieux, les experts assurent qu’il est nécessaire qu’elle se repose, notamment à son âge, 95 ans. “Il est peut-être dans son intérêt qu’elle prenne ce temps pour se reposer et récupérer avant de recommencer”, a assuré cette même source royale.

Des engagements à respecter

Depuis qu’elle est de retour dans la vie politique en octobre, le planning de la reine Elizabeth II est très chargé. En à peine un mois, elle a rencontré les troupes canadiennes à Windsor, lancé les jeux du Commonwealth, assisté à la cérémonie du centenaire de la Royal British Legion, s’est rendue à Cardiff, a donné une réception pendant un sommet mondial sur l’investissement et a réalisé de nombreux appels vidéos et téléphoniques. “Mentalement, la Reine est plus vive que jamais et quand elle fait des discours, elle parle bien. Mais on remarque que le corps l’est peut-être un peu moins”, a analysé pour le Mirror Joe Little, le rédacteur en chef du magazine anglais Majesty. “De temps en temps, on lui rappelle qu’elle a 95 ans et qu’elle ne peut plus faire ce qu’on attendait d’elle il y a 10 ou 20 ans”, a-t-il ensuite rajouté.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet