« Elle a vraiment alerté » : Emmanuel Macron réhabilite Agnès Buzyn au sujet de la gestion du Covid-19

Alors qu’Agnès Buzyn est mise en examen pour mise en danger de la vie d’autrui dans sa gestion de la crise sanitaire, Emmanuel Macron a tenu à prendre sa défense lors de son long entretien à TF1 et LCI, ce mercredi 15 décembre.

« Nous avions conscience que ce virus était redoutable ». En accordant un long entretien à TF1 et LCI, ce mercredi 15 décembre, Emmanuel Macron savait très bien qu’il ne pourrait échapper aux questions autour de l’actuelle crise sanitaire. Il y a bientôt deux ans, le président de la République bouleversait le quotidien de 67 millions de Français en leur annonçant un confinement général. Face à la propagation du Covid-19 en Chine et en Italie, cette décision s’imposait comme la plus judicieuse aux yeux d’Emmanuel Macron mais également à ceux d’Agnès Buzyn. « La Ministre de la Santé à l’époque avait vraiment alerté, souligne le locataire de l’Élysée. » Loin d’être anodine, cette phrase a permis à Emmanuel Macron de redorer l’image de son ancienne Ministre. Si ce dernier a été la cible de vives critiques, cela a également été le cas pour Agnès Buzyn. L’actuelle directrice exécutive de l’académie de formation de l’OMS a été mise en examen pour mise en danger de la vie d’autrui dans sa gestion de la crise sanitaire.

Pointée du doigt pour le manque de masque et de tests mais aussi pour la pénurie de lits dans les hôpitaux français, nécessaire en cette période de pandémie, l’ex-locataire de la rue de Ségur a été au coeur d’une enquête à son encontre, par la Cour de justice de la République (CJR). Après son audition, la professeure de médecine est accusée de ne pas avoir suffisamment agi au début de l’épidémie de Covid-19. Pourtant, Agnès Buzyn avait bel et bien vu le coup fleurir. Peu de temps avant sa démission, en février 2020, l’épouse de Yves Lévy savait « que la vague de tsunami étant devant » eux, avait-elle affirmé auprès du Monde, après sa campagne manquée pour l’Hôtel de Ville. De simples prémonitions qui sont devenues une dure réalité

Agnès Buzyn affectée par cette mise en examen

À l’occasion d’une interview sur CNews, ce dimanche 10 octobre, l’universitaire de 58 ans est sortie du silence, estimant sans « aucun doute » que la justice lui donnera raison. « Pour quelqu’un comme moi, qui a dédié sa vie à la santé des gens, imaginer que j’aie pu faire volontairement un acte qui nuirait à la santé de qui que ce soit, c’est douloureux« , a-t-elle déclaré dans l’émission Repères de Jean-Pierre Elkabbach. Profitant de sa présence sur le plateau de télévision, Agnès Buzyn a campé sur ses positions et a assuré qu’elle ne regrettait « aucune des décisions » qu’elle a pu prendre en tant que ministre.

Crédits photos : Capture d’écran « Emmanuel Macron : où va la France » – TF1

Autour de

Source: Lire L’Article Complet