“Embrasse-moi” : le jour où Valérie Pécresse a été “très gênée” par Jacques Chirac

En campagne pour la présidentielle de 2022, Valérie Pécresse semble suivre les traces de son mentor Jacques Chirac. En se confiant sur ses débuts en politique dans le livre « Et c’est cela qui changea tout », la candidate LR a révélé une surprenante anecdote au sujet de l’ancien président de la République.

En prenant part à l’élection présidentielle de 2022, Valérie Pécresse marchera-t-elle dans les pas de Jacques Chirac ? Avant de venir la présidente de la région Île-de-France et d’être élue candidate LR pour la course à l’Élysée, elle a débuté sa carrière politique aux côtés de l’ancien président de la République. Après avoir été l’une de ses chargées de mission en 1997, Valérie Pécresse a évolué au poste de Conseillère technique jusqu’en 2002. Des rôles qui lui ont permis d’avoir une certaine proximité avec Jacques Chirac, comme elle le relate dans le livre « Et c’est cela qui changea tout », paru en 2019, aux éditions Robert Laffont. « En tout cas, Chirac était avec moi comme Kohl avec Merkel : très attentif, presque paternaliste« .

PHOTOS – Découvrez les hommes de la vie de Valérie Pécresse

Et sa nomination de députée dans la deuxième circonscription des Yvelines en 2002, l’a bel et bien confirmée. Apprenant l’investiture de sa protégée, Jacques Chirac l’invite à son bureau pour la féliciter de cette belle victoire politique. Alors qu’elle vient de lui serrer la main, Valérie Pécresse a été surprise par l’étonnante demande de l’ancien chef de l’État. « Chirac me dit ensuite : ‘Embrasse-moi’. Je suis très gênée », se remémore-t-elle. Si elle lui tend « une joue timide », la femme de Jérôme Pécresse est alors frappée de la réaction de ce dernier. « ‘Tu ne sais pas embrasser ! On embrasse avec tout le corps, comme ça !’ Et il me donne une vigoureuse accolade, à la Chirac », raconte la femme politique de 54 ans. À travers cette vive démonstration, le mari de Bernadette Chirac a tenu à prodiguer un conseil à Valérie Pécresse. « Il ajoute : ‘Tu vas faire de la politique de terrain. Les gens vont vouloir embrasser, et profites-en : ça économisera ta main« , a-t-elle ainsi confié à la journaliste et écrivaine Marion Van Renterghem. En pleine campagne présidentielle, cet avertissement doit certainement être très précieux pour celle qui talonne de près Emmanuel Macron.

Valérie Pécresse : une véritable « chiraquienne »

Alors qu’elle venait d’être élue pour représenter la droite à la présidentielle de 2022, Valérie Pécresse décidait d’effectuer son premier déplacement officiel dans la commune d’Usuel, en Corrèze. Un choix qui était loin d’être anodin pour la mère de famille. En effet, il s’agit de la ville dans laquelle son « mentor » Jacques Chirac a été député. “Il n’y a pas de storytelling, la Corrèze fait partie de son identité”, a confié Frédéric Soulier, maire de Brive, à nos confrères du Parisien au sujet de Valérie Pécresse. En citant régulièrement Jacques Chirac dans ses discours, l’ancienne ministre du budget montre bien que ses convictions ne sont pas éloignées de celles de l’ancien président de la République.

Et sa dernière sortie à Argenteuil a confirmé l’admiration de Valérie Pécresse pour son mentor. Il y a tout juste vingt ans, Jacques Chirac se rendait dans cette même ville pour défendre son programme électoral. Un détail qui n’a pas échappé à Georges Mothron, maire de la ville, qui s’est alors confié au Parisien : “Il a été réélu deux mois après. Alors inch Allah, comme on dit à Argenteuil ». Ces similitudes porteront-elles chance à Valérie Pécresse ? Réponse au premier tour, le dimanche 10 avril 2022.

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet