Emmanuel Macron casse Edouard Philippe en plein dîner : moment gênant à l’Élysée…

Emmanuel Macron avait convoqué ce mercredi 29 septembre les ténors de sa majorité présidentielle, y compris Édouard Philippe. L’occasion pour le président d’effectuer une mise au point sur la nécessité de l’union entre les différents courants de cette majorité plurielle.

Il fallait les réunir, et leur donner à tous la même ligne. Emmanuel Macron a réuni ce mercredi 29 septembre au soir les poids lourds politiques de sa majorité, pour un dîner à l’Élysée. D’après un responsable macroniste, interrogé par nos collègues de l’Express, le but de ce dîner était clairement « l’organisation du collectif«  autour du président pour l’élection présidentielle de 2022.

Pas étonnant alors de voir figurer parmi les convives les patrons de la majorité présidentielle, les députés Patrick Mignola du MoDem, Christophe Castaner pour les marcheurs, mais aussi François Bayrou, Richard Ferrand, ou les ministres Gérald Darmanin ou Sébastien Lecornu. Plus surprenant, Édouard Philippe avait été convié, et avait honoré l’invitation. Une coïncidence, alors que l’ancien Premier ministre s’apprête à lancer son mouvement politique, le 9 octobre, lui qui s’affirme depuis son départ du gouvernement loyal, mais libre ?

« Moi, je ne suis pas obsédé par les élus locaux »

D’après l’Express, ce serait même la seconde rencontre ce mois-ci entre Emmanuel Macron et le maire du Havre. L’hebdomadaire rapporte que la première date du début du mois de septembre, un lundi matin, à l’Élysée, avant qu’Édouard Philippe n’enregistre son passage dans Sept à huit, pour TF1. Un dîner de travail, pour se mettre en ordre de bataille, et inclure toutes les forces possibles, y compris le maire du Havre, à qui Emmanuel Macron aurait fait passer un message sans vraiment de subtilité, devant le parterre d’invités. « Moi, je ne suis pas obsédé par les élus locaux, ce qui m’intéresse ce sont les électeurs« , aurait-il glissé au cours des échanges, comme le rapporte France Info. Car ce sont précisément sur ces réseaux d’élus locaux, qu’Édouard Philippe connaît bien, que l’ancien Premier ministre compte bâtir son futur mouvement.

Mais à l’Élysée ce mercredi 29 septembre, le mot d’ordre était unité, et rassemblement autour d’un même projet, rappelle France Info. Pas question de laisser la désunion s’immiscer dans la période avant la campagne, avant que la majorité ne réussisse à bâtir cette « maison commune« , comme l’appelait de ses vœux François Bayrou. Quelques jours avant que les marcheurs ne se réunissent en Avignon, la mise au point semblait nécessaire. Et le chantier de cette maison commune ne fait que débuter, avec comme maître d’œuvre, un fidèle parmi les fidèles : le président de l’Assemblée Nationale, Richard Ferrand.

Crédits photos : Hamilton/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet