Emmanuel Macron : ce qui insupporte le plus Bruno Le Maire chez le Président

Le 25 août 2021, Gaël Tchakaloff publie son dernier livre, Tant qu’on est tous les deux, aux éditions Flammarion. L’occasion de décrire l’intimité du couple présidentiel mais aussi de révéler les petits défauts d’Emmanuel Macron qui agacent certains ministres…

  • Emmanuel Macron

L’écrivaine les a suivis nuit et jour pendant des mois… et le résultat est percutant. Le 25 août 2021, Gaël Tchakaloff publie son dernier livre, Tant qu’on est tous les deux aux éditions Flammarion. Un livre très intime dédié au couple présidentiel que forment Brigitte et Emmanuel Macron depuis quatre ans. Du secret de la longévité de leur couple aux vilains défauts qui peuvent parfois les séparer, l’écrivaine n’a rien caché de ce qu’elle a vu à l’Elysée. Pas même les coulisses du conseil des Ministres dont elle a souvent eu écho… En effet, dans son dernier ouvrage, Gaël Tchakaloff évoque les tensions qui règnent entre le Président et le ministre de l’Économie, Bruno le Maire.

Une mauvaise habitude qui agace le ministre de l’Économie

Dans son nouveau livre, Gaël Tchakaloff dépeint le portrait d’un palais de l’Elysée prêt à imploser. Dans l’œil du cyclone, un seul homme : Emmanuel Macron, qui tente tant bien que mal de maintenir la tête hors de l’eau : Je crois que tu ne te rends pas compte de ce qu’il vit. Je ne sais pas comment il fait pour ne pas devenir dingue”, confie un conseiller du Président à l’écrivaine. Et pour cause, en pleine crise sanitaire, le chef d’Etat est débordé, dort seulement quelques heures par nuit et doit chaque jour prendre des décisions qu’il n’aurait jamais cru prendre. Pour certains ministres, Emmanuel Macron manquerait même de rigueur dans son emploi du temps…

Comme l’explique Gaël Tchakaloff, les retards intempestifs du président de la République auraient tendance à agacer un certain… Bruno Le Maire. Et pour cause, le ministre de l’Économie regrette de devoir s’adapter à l’agenda du Président, ayant lui-même une pile de dossiers en attente : C’est quand même un problème. Même pour les conseils de défense, il nous convoque à 9 heures et il ne débarque jamais avant 9h30, alors qu’il sait pertinemment que dans une vie de ministre, on est tous calés à dix minutes près”, se serait-il plaint à l’écrivaine. En espérant que les deux hommes aient depuis remis les pendules à l’heure…

Source: Lire L’Article Complet