Emmanuel Macron contredit les annonces de Jean Castex : "Le mot confinement n'est pas adapté"

Au lendemain de la conférence de presse de Jean Castex pour annoncer l’entrée en vigueur d’un “confinement” dans 16 départements, Emmanuel Macron a remis en question l’emploi de ce terme, rapporte l’AFP, vendredi 19 mars 2021.

  • Emmanuel Macron
  • Jean Castex
  • Gabriel Attal
  • Olivier Véran

S’agit-il vraiment d’un troisième confinement ? Depuis samedi 20 mars 2021, un tiers de la France est de nouveau sous cloche, pour lutter contre la propagation de la Covid-19, qui frappe le monde depuis plus d’un an. Les 21 millions d’habitants des 16 départements concernés découvrent un confinement nouvelle formule, avec l’autorisation, notamment, de sortir de chez eux dans un rayon de 10 km, sans limitation de temps. Toutefois, ce sont bien des “mesures de confinement” qu’a annoncées Jean Castex, lors de sa conférence de presse du jeudi 18 mars 2021. Une expression que le président de la République Emmanuel Macron réfute, quant à lui.

À l’occasion d’une rencontre à l’Élysée, dans le cadre de la Journée de la francophonie célébrée vendredi 19 mars 2021, Emmanuel Macron s’est ainsi exprimé, au sujet des dernières annonces de son Premier ministre : “Je crois que le mot confinement n’est pas adapté à la stratégie présentée hier”, a-t-il estimé, rapporte l’AFP. Et d’expliquer : “Ce qu’on veut, c’est freiner le virus sans nous enfermer, ce n’est pas être confiné. C’est vivre avec (le virus, ndlr), je le dis depuis un an, sans fatalité.” Le chef de l’État a insisté sur le fait que s’aérer est loin d’être une mauvaise chose, dans ce contexte de crise sanitaire. “Ce qu’on a appris en un an, c’est qu’il ne faut pas multiplier les interactions. Il y a une part de responsabilité individuelle. Le seul moyen, c’est de freiner ses contacts pour éviter que le virus ne se diffuse. Mais se promener dehors n’est pas mauvais”, a-t-il souligné. Et de conclure : “Le terme de confinement à proprement parler n’est pas le bon. Aujourd’hui nous parlons de mesures de freinage supplémentaires.”

Gabriel Attal : “Je ne suis pas un fétichiste du mot”

De son côté, le ministre de la Santé Olivier Véran, qui n’échappe pas aux critiques depuis son arrivée au gouvernement, se pose la question. “Est-ce qu’on peut parler d’un troisième confinement ? Je ne sais pas quel nom il faut donner à ces mesures fortes qui sont prises. Mais il y a une différence qui est notable, qui est que nous nous tournons davantage vers l’extérieur”, a-t-il avoué. Des déclarations qui font écho à celles du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, qui a déclaré sur les ondes de RTL, vendredi 19 mars 2021 : “Je ne suis pas un fétichiste du mot. Il vaut mieux passer un peu de temps dehors plutôt qu’en intérieur avec d’autres personnes.”

Source: Lire L’Article Complet