Emmanuel Macron "est devenu épidémiologiste mais il n'est pas médecin" : ça tacle fort chez Pascal Praud !

Ce 31 mars, sur le plateau de "L’heure des pros", à quelques heures de l’allocution présidentielle, Emmanuel Macron a reçu un tacle bien senti.

Les patients mourront sur les brancards“. C’est ce qu’a déclaré le Pr Gilles Pialoux ce mardi 30 mars au micro de France inter. En colère contre les mesures prises par l’exécutif, qu’il juge inefficaces pour désengorger les services de réanimation, l’infectiologue a tiré la sonnette d’alarme. Sur le plateau de Pascal Praud, on a trouvé cette intervention radio très déplacée, ce 31 mars. 

Il accuse les médecins qui font de la politique

Dénonçant “une politique de la peur“, l’animateur de CNews a de nouveau accusé les médecins comme Gilles Pialoux de jouer sur la peur des gens, pour faire, non pas de la médecine mais bien de la politique. Celui qui imaginait hier encore un “coup d’état sanitaire” en préparation, ou encore du “terrorisme médical” a sommé ses confrères journalistes : “Arrêtez d’inviter des médecins qui ne touchent pas et ne côtoient pas un patient“.

Alors qu’il n’observe presque plus que des “mandarins qui s’expriment à longueur de plateaux pour affoler les foules“, sur les chaînes concurrentes, Pascal Praud en a par ailleurs profité pour vanter les mérites de sa propre équipe, mercredi. Lui qui fait régulièrement intervenir Martin Blachier, pour discuter de la crise du Covid a ainsi rappelé ce matin qu’il était épidémiologiste. Et d’ajouter : “Tout le monde ne le sait pas mais un épidémiologiste est évidemment d’abord médecin, vous avez fait médecine. Bon mais c’est important de le dire, c’est pas une spécialité, mais bon“.

Le petit tacle à Emmanuel Macron

Dans ce contexte, la chroniqueuse santé de Pascal Praud, Brigitte Milhau, n’a pas résisté à taquiner le manque d’expertise du chef de l’État, en ironisant : “Ben non parce que Monsieur Macron est devenu épidémiologiste et il n’est pas médecin“. Pour rappel, le président s’exprimera ce soir à 20h depuis l’Elysée sur la situation sanitaire, et pourrait bien annoncer de nouvelles mesures (comme la fermeture des écoles, ou le confinement total). “L’heure des pros” de demain risque d’être survoltée !

Source: Lire L’Article Complet