Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy : leurs conversations secrètes

Dans leur ouvrage Chérie, j’ai rétréci la droite !, les journalistes Nathalie Schuck et Olivier Beaumont lèvent le voile sur la complicité qui unie Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy. Une relation émaillée de conversations secrètes, relayées par Le Parisien mercredi 17 novembre 2021.

  • Emmanuel Macron
  • Nicolas Sarkozy

Même si tout les sépare, Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy entretiennent des contacts réguliers. Une relation surprenante faite d’estime réciproque, d’admiration mutuelle et, aussi, de beaucoup de connivence. « Jamais l’on a vu sous la Ve République un président et son prédécesseur s’afficher si complices« , indiquent les journalistes Nathalie Schuck, rédactrice en chef adjointe du Point, et Olivier Beaumont, grand reporter au Parisien, dans Chérie, j’ai rétréci la droite !. Un livre sous forme d’enquête, à paraître jeudi 18 novembre 2021 chez Robert Laffont, et dont Le Parisien a dévoilé des extraits mercredi 17 novembre 2021. L’occasion de découvrir échanges secrets entre ces deux figures du pouvoir.

Selon les auteurs de l’ouvrage, Emmanuel Macron ne se cacherait pas d’apprécier recevoir régulièrement l’époux de Carla Bruni. « Il partage avec lui sa détestation de François Hollande. Il l’écoute lui faire mille recommandations, sur les Gilets jaunes, la crise sanitaire du Covid-19 ou le casting gouvernemental », indiquent ainsi Nathalie Schuck et Olivier Beaumont. Un récit dans lequel les journalistes révèlent également que Nicolas Sarkozy aurait suggéré à l’actuel chef de l’État de ne pas changer de Premier ministre en juillet 2020. Un conseil doté d’arguments peu flatteurs pour François Fillon. « Le mien (François Fillon) était nul, le vôtre (Édouard Philippe), un peu moins », aurait expliqué Nicolas Sarkozy à Emmanuel Macron.

Un jeu de « poker menteur »

Si leur entente affichée recèle également des mois de silence, Emmanuel Macron est constamment entouré de proches de Nicolas Sarkozy tels que Jean Castex, Gérald Darmanin, ou Roselyne Bachelot. « Emmanuel Macron a constitué un gouvernement sarkozyste sans Sarkozy », observent ainsi les auteurs du livre. Pourtant, le rapport de force semble toujours bien présent entre les deux hommes politique. Un jeu de « poker menteur« , titre de la deuxième partie du livre Chérie, j’ai rétréci la droite !. « Macron ne se méfie pas de Sarkozy, il l’utilise. Il s’en sert pour bordéliser la droite en pensant le neutraliser », constate Rachida Dati dans l’ouvrage. Une enquête édifiante : l’histoire d’un rapport inédit sous la Ve République.

Source: Lire L’Article Complet