Emmanuel Macron « jeune homme de province jusqu’au bout » : « Il est fier de l’être »

Ce jeudi 21 juillet, Emmanuel Macron assiste à la 18e étape du Tour de France, l’ultime étape de montagne qui relie Lourdes à Hautacam. Une véritable tradition pour le chef de l’État, très fier de ses racines provinciales comme l’a rapporté Le Parisien le 20 juillet.

Emmanuel Macron est un homme attentif aux coutumes. Comme il l’avait fait l’an passé entre Pau et Luz-Ardiden, le président de la République se rend sur la route du Tour de France ce jeudi 21 juillet. Pour l’occasion, le chef de l’État embarque dans le véhicule du directeur de la Grande Boucle, Christian Prudhomme, pour assister au plus près à cette dernière étape pyrénéenne de 143,2 km reliant Lourdes à Hautacam. Ensuite, celui qui a dépensé 16,7 millions d’euros pour sa campagne présidentielle assistera au traditionnel podium de l’étape. « Par sa présence sur les routes du Tour de France, le président entend saluer les coureurs, les organisateurs et l’ensemble des services publics mobilisés pour permettre le déroulement de cet événement majeur de notre patrimoine sportif et culturel », a indiqué l’Élysée. Mais au-delà de son affection pour le vélo, Emmanuel Macron voue une affection particulière au terroir. Un rapport à ses racines rapporté par un proche du locataire de la rue du Faubourg-Saint-Honoré dans Le Parisien ce 20 juillet : « Le Tour de France, c’est un monument vivant, qui fait écho à un certain imaginaire de la France d’avant, il y est attaché. Emmanuel Macron demeurera jusqu’au bout un jeune homme de province. Provincial et fier de l’être. »

Dans un entretien accordé en 2021 au magazine Zadig, Emmanuel Macron avait déjà clamé son amour pour le Tour de France et ses « grands moments d’héroïsme sportif ». « C’est un de ces moments où vous pouvez embrasser le pays et ses paysages », avait-il expliqué au média. Et de témoigner auprès de La République des Pyrénées, quotidien local, de son attachement pour la région Occitanie. « Toute la famille de ma mère vient de Bagnères-de-Bigorre et d’un petit village prénommé Montgaillard, entre Bagnères et Tarbes. C’est là où sont enterrés mes aïeules« , avait-il déclaré en 2018. Des endroits chargés de souvenirs. « Enfant, j’ai passé toutes mes vacances d’été et d’hiver à Bagnères-de-Bigorre dans la maison familiale. J’y ai appris à marcher, à pêcher, à jouer au rugby avec mes grands-parents. Ensuite, jeune homme, j’ai continué à y aller. Je n’ai quasiment skié qu’à La Mongie », avait ainsi expliqué l’époux de Brigitte Macron.

>>> PHOTOS – Découvrez les femmes qui ont compté dans la vie d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron : des jours heureux après de « Manette »

Natif d’Amiens dans la Somme, Emmanuel Macron a également de profondes racines du côté de la ville thermale de Bagnères-de-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées. Sur place, parmi ses points d’attache, figurait Germaine Noguès dite « Manette », sa grand-mère bien-aimée décédée en 2013. « Il n’en avait que pour Manette. Elle ne s’occupait que de lui, elle sentait qu’il y avait quelque chose. Tout petit déjà, c’était quelqu’un qui n’était pas comme les autres. Il ne se couchait jamais sans avoir téléphoné à sa grand-mère, et elle l’a attendu pour mourir« , avait confié Nicole, parente proche du chef de l’État à Sud Radio en 2017. Un véritable pilier affectif.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Lionel Urman / Panoramic / Bestimage

A propos de


  1. Emmanuel Macron

Autour de

Source: Lire L’Article Complet