Emmanuel Macron opposé à Elisabeth Borne : pourquoi il n’a pas voulu virer Gérald Darmanin du gouvernement

Emmanuel Macron a décidé de maintenir Gérald Darmanin au poste de ministre de l’Intérieur. Une décision concernant laquelle Élisabeth Borne était formellement opposée mais qui, d’après France Info, s’explique par la proximité entre le président de la République et son ministre…

Élisabeth Borne était contre, mais Emmanuel Macron a finalement eu le dernier mot. Récemment, la Première ministre avait exprimé qu’elle ne souhaitait pas maintenir Gérald Darmanin au sein du gouvernement. Notamment suite au fiasco du Stade de France. Pourtant, comme l’ont précisé nos confrères de France Info, dimanche 17 juillet, le président de la République n’a pas jamais souhaité écarter son ministre.

En effet, d’après les propos d’un député LR au média, Emmanuel Macron et Gérald Darmanin auraient « une vraie relation de confiance« . « Il y a un pacte de loyauté de Gérald vis-à-vis de Macron, il est loyal à la main qui le nourrit et il survit très bien à la macronie« , a ensuite fait savoir un proche du ministre au média, avant de poursuivre : « Il fait le job qui lui plaît et il n’y avait personne d’autre à mettre à sa place. » Une proximité qui aux yeux du président s’avère être payante puisque l’époux de Brigitte Macron a non seulement estimé que le ministre avait un bon bilan à Beauvois mais est également quelqu’un en qui il peut compter. « Mon ministre de l’Intérieur me dit tout« , aurait-il fait savoir à son sujet.

>> PHOTOS – Remaniement d’Emmanuel Macron : découvrez les ministres du gouvernement Borne II

Marine Le Pen cash sur Gérald Darmanin

Invitée sur les ondes de RTL, le 7 juillet dernier, Marine Le Pen était revenue sur la décision de maintenir Gérald Darmanin au sein du gouvernement. « Jamais, je crois, le laxisme judiciaire n’a été aussi prégnant et aussi ressenti par les Français et ils ont gardé le même ministre« , avait-elle lâché, avant de poursuivre, exaspérée : « Monsieur Darmanin a été mauvais, ses résultats sont très mauvais. Le désastre du Stade de France a évidemment choqué pas seulement la France, mais le monde entier. Malgré cela, il a été non seulement renouvelé dans ses fonctions, mais on a même élargi sa responsabilité. »

Crédits photos : Arnaud Andrieu / Pool / Bestimage

A propos de


  1. Gérald Darmanin


  2. Emmanuel Macron

Autour de

Source: Lire L’Article Complet