Emmanuel Macron rend hommage à Charles de Gaulle et fait une faute de conjugaison

Lundi 9 novembre 2020, Emmanuel Macron a écrit un hommage à Charles de Gaulle dans le livre d’or de la Boisserie, la demeure familiale du Général, à Colombey-les-Deux-Eglises. Un texte dans lequel le président de la République a fait une faute de conjugaison.

  • Emmanuel Macron

Un pèlerinage. Lundi 9 novembre 2020, Emmanuel et Brigitte Macron se sont rendus à Colombey-les-Deux-Eglises, en Haute-Marne, à l’occasion du 50e anniversaire de la mort de Charles de Gaulle. Comme le veut la tradition, le président de la République et son épouse ont visité la Boisserie, la résidence de la famille de Gaulle devenue en partie un musée. Avant de s’en aller, le chef de l’État a adressé un hommage à son illustre prédécesseur dans le livre d’or de la maison. “Cinquante ans plus tard, le souvenir vivace du Général de Gaulle demeure une source d’inspiration pour notre Nation, notre République. Puissions nous trouver en ces lieux, en ses choix, les traces qui nous permettrons (sic) de bâtir notre action pour la France. En fidélité”, a-t-il écrit.

La faute de conjugaison d’Emmanuel Macron

Relayé sur les réseaux sociaux, l’hommage d’Emmanuel Macron a provoqué de nombreuses réactions. Et pour cause, le président de la République a commis une faute de conjugaison en écrivant “permettrons” au lieu de “permettront”. Comme le souligne Le Figaro, une deuxième erreur s’est glissée dans ce texte puisque l’expression “puissions-nous” doit comporter un trait d’union. “‘Permettrons’ ou ‘permettront’ ? ‘Puissions nous’ ou ‘puissions-nous’ ? La langue française et ses deux piliers, la grammaire et l’orthographe, ont leurs règles, aussi inflexibles que celles d’un confinement. Que celui qui n’a jamais fait de faute d’inattention lui jette la première pierre !”, écrivent nos confrères.

Plus tard dans la journée, Emmanuel et Brigitte Macron se sont recueillis sur la tombe de Charles de Gaulle, qui repose aux côtés de sa femme Yvonne de Gaulle et de leur fille cadette Anne. Une cérémonie à laquelle les admirateurs de l’ancien président de la République n’ont pas pu assister en raison de la crise sanitaire. “Résilience et volonté. Cet esprit fut incarné par Charles de Gaulle, engagé pour la France dans les moments de douleurs comme dans ceux de gloires. Cet esprit est un héritage, celui de le France”, avait écrit Emmanuel Macron sur son compte Twitter, avant son arrivée à Colombey-les-Deux-Eglises.

“Les traces qui nous permettrons”…
Emmanuel Macron, président de la République française
9 novembre 2020 pic.twitter.com/jENbhceELw

Source: Lire L’Article Complet