Emmanuel Macron : sa faute de français malvenue dans son discours de rentrée

Loué pour ses capacités d’orateur, Emmanuel Macron a été épinglé dans son discours adressé aux élèves qui font leur rentrée, le lundi 31 août. En cause, une faute de français qui fait mauvais genre.

  • Emmanuel Macron

Maudite liaison dangereuse ! Emmanuel Macron n’aura pas été épargné par les difficultés de la langue française, à l’occasion de son message de rentrée des classes. Afin de souhaiter une bonne reprise à nos chères têtes blondes, le président de la république a adressé quelques mots chaleureux aux futurs 12,4 millions d’élèves dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le lundi 31 août. Une initiative bienvenue en cette période bien particulière, mais dont certains observateurs, la Dépêche du midi en tête, n’ont retenu qu’une petite maladresse de syntaxe. Pourtant, tout avait bien commencé pour le chef d’Etat lorsqu’il a déballé les premières phrases de son discours avec l’aplomb et la rhétorique qu’on lui connaît. “Nous sommes lundi soir et vous êtes à quelques heures de la rentrée scolaire. Je sais que pour certains c’est l’angoisse ; pour les autres l’impatience, la joie de retrouver les camarades,” a-t-il entamé son message, lui qui est habitué à remettre au goût du jour des expressions désuètes.

Une liaison de trop

Mais sa langue a fourché lorsqu’il a abordé le sujet des “400 000 enfants et adolescents qui sont en situation de handicap et qui auront aussi leur rentrée à faire“. Emmanuel Macron a en effet prononcé 400 000 z’enfants“, une liaison malheureuse en cette veille de rentrée scolaire. Car, le nombre “mille” est ce que l’on appelle invariable et ne prend jamais de “S” lorsqu’il s’accorde au pluriel, contrairement au nombre “cent” par exemple. Une faute de grammaire qui peut prêter à sourire et qui aurait pu être supprimée par ses experts de la communication lors de l’enregistrement de cette vidéo. A croire que Brigitte Macron, ancienne professeur de français et plutôt tatillonne sur le sujet, ne rodait pas dans les parages pour corriger son mari. Sinon, sa rentrée aurait commencé au piquet ! Pas vraiment le bon exemple à suivre pour ceux qui ont retrouvé le chemin de l’école…

L’école est une chance, elle nous rassemble. Les défis de cette rentrée sont nombreux, mais nous sommes enfin tous réunis ! Faisons preuve de la même responsabilité que ces derniers mois. Bonne rentrée à tous !

A post shared byEmmanuel Macron (@emmanuelmacron) on

A lire aussi : Emmanuel Macron “casse-cou” : ce qui “effraie beaucoup” Brigitte Macron

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet