En direct dans TPMP, une invitée envoie bouler Benjamin Castaldi… Cyril Hanouna dépassé !

Ce mardi 3 novembre, Cyril Hanouna avait invité la propriétaire d’un magasin de chaussure dans l’Essone à venir s’exprimer sur le plateau de Touche pas à mon poste. Furax, cette dernière n’a pas hésité à envoyer bouler Benjamin Castaldi.

Les temps sont durs pour les commerçants. Depuis le début de ce nouveau confinement qui devrait durer jusqu’au 1er décembre au plus tôt, ils sont en effet obligés de fermer leurs commerces pour tenter de stopper la deuxième vague de Covid-19, qui frappe la France encore plus férocement que la précédente. Tout comme les restaurateurs, certains propriétaires de commerces sont donc très énervés par les mesures mises en places par le gouvernement et Cyril Hanouna tient à leur donner la parole. Ce mardi 3 novembre, l’animateur avait convié une commerçante en colère sur le plateau de son émission Touche pas à mon poste. Cette propriétaire d’un magasin de chaussures dans l’Essonne a fait savoir que ce reconfinement avait de nouveau mis ses comptes à mal.

“Je trouve cela injuste qu’on décide pour nous”, a-t-elle lancé sur le plateau, visiblement furax et bien décidée à faire son speech, malgré le manque de temps à sa disposition. Cyril Hanouna devait en effet rendre l’antenne, mais pas de quoi l’arrêter : “Ça fait longtemps qu’on fait tout ce qu’il faut pour qu’on disparaisse. Et là, c’est un peu trop”, a-t-elle continué, malgré les demandes timides de Cyril Hanouna : “On doit y aller ma chérie, on est très en retard…”

“Il vaudrait mieux vous taire”

Et quand Benjamin Castaldi a tenté de s’en mêler pour aider son boss dans cette situation compliquée, cette invitée à fort caractère n’a pas hésité à l’envoyer balader : “Dans ce cas, il vaudrait mieux vous taire pour que je puisse parler“, lui a-t-elle lancé. De quoi faire taire l’ancien présentateur de Secret Story, qui a ensuite été contraint de la laisser terminer son discours…

À voir aussi : Cyril Hanouna téléphone à Marine Le Pen en direct

Source: Lire L’Article Complet