Eric Zemmour débarque sur TikTok : un réseau déjà très branché extrême droite…

Le 15 avril dernier, Eric Zemmour a agrandi sa sphère d’influence en débarquant sur Instagram, Facebook, Telegram et TikTok. Ce dernier réseau social est très prisé par les adolescents, et de nombreux comptes d’extrême droite y ont déjà fleuri ces derniers mois.

On ne présente plus l’application TikTok, lancée en 2016 en Chine, au succès mondial et qui s’adresse principalement à des adolescents et de très jeunes adultes. Tandis que la plupart se filment en train de danser, de chanter, ou de faire des blagues, une face cachée, nettement moins reluisante du réseau social, inquiète les parents… Outre les plaintes déposées pour protester contre l’hypersexualisation, les risques de harcèlement, de pédophilie et le danger de certains challenge, des influenceurs d’extrême droite y prospèrent aussi.

Eric Zemmour rejoint un réseau déjà très branché extrême droite…

En effet, les réseaux sociaux étant désormais une vitrine pour ce courant de pensée, ils sont nombreux à partager des happenings en direct sur les réseaux sociaux. On pense bien sur à Estelle Redpill (qui a été bannie de TikTok), mais aussi à Raptor, Papacito, Bruno Le Salé, Valek, El Rayhan, Julien Rochedy ou encore Greg Toussaint… C’est dans ce contexte que Eric Zemmour a créé son propre compte sur TikTok, ce 15 avril. Et il est déjà suivi par 12 000 personnes.

On imagine mal le polémiste faire des farces ou des chorégraphies sur la Toile. De fait, sur TikTok, il a trouvé sa propre formule. Alors que sur Twitter, il lui arrive de signer lui même ses tweets d’un “EZ“, (lus par 129 000 personnes), sur TikTok, “il peut compter sur des petites mains pour produire du contenu“, rapporte Valeurs actuelles. En somme : ses meilleurs passages sur CNews, où il participe à l’émission “Face à l’info”.

Sur TikTok pour mieux viser l’Elysée ?

Pas vraiment branché réseaux sociaux, Eric Zemmour “ne poste pas lui-même ses messages et extraits d’émissions“, explique le magazine, mais il a sans conteste une “aura médiatique” sur la Toile. Et pour cause, expliquent nos confrères, “une partie de la jeunesse” est “très attirée par les idées et le franc-parler de l’essayiste“. A un an de la présidentielle, Valeurs actuelles se demande d’ailleurs si cette conquête surprise pourrait être un premier pas vers une candidature. Mystère.

Source: Lire L’Article Complet