Éric Zemmour et Sarah Knafo : ce dîner secret avec Robert Ménard qui a mal tourné…

Robert Ménard, proche du Rassemblement national durant la campagne présidentielle, a appelé à « faire bloc » derrière Emmanuel Macron pour les élections législatives. Un revirement pour celui qui a pris ses distances avec Éric Zemmour, après le refus de ce dernier d’accueillir les réfugiés ukrainiens. Pour autant, comme le rapporte Le Monde le 25 mai 2022, les deux hommes auraient partagé un dîner pour tenter de se réconcilier. Un repas qui aurait mal tourné.

Robert Ménard fait partie des têtes d’affiche ayant soutenu le fondateur du parti Reconquête ! avant même que celui-ci ne décide de se lancer en politique. En effet, selon les informations de Valeurs actuelles publiées le mercredi 25 mai, Robert Ménard aurait adressé une lettre à Éric Zemmour dès 2018 afin de lui faire part de son admiration. Un courrier dans lequel le maire de Béziers aurait « imploré » l’ancien chroniqueur de CNews de se lancer dans la course à l’Élysée. Seulement voilà, en mars 2022, interrogé par l’Obs, Robert Ménard avait assuré ne plus souhaiter voir Éric Zemmour atteindre le second tour de la présidentielle. « Je lui ai répété tant de fois : on ne fait pas de la politique avec des concepts mais avec des gens. C’est impossible de rassembler en parlant comme ça. Éric Zemmour n’est pas de Gaulle, on est plus en 1940″, avait-il assuré au média.

Une rupture entre les deux hommes qui auparavant semblaient pourtant partager les mêmes opinions. Mais, comme le rapporte Le Monde le 25 mai 2022, Robert Ménard aurait été effrayé par l’idéologie d’Éric Zemmour. C’est dans ce cadre qu’un « dîner de la réconciliation » aurait été organisé en janvier dernier. Un repas, préparé dans un appartement privé du 7e arrondissement de Paris, avec leurs compagnes respectives, Emmanuelle Ménard et Sarah Knafo, qui aurait tourné au vinaigre. « Robert Ménard ne touche pas au vin – il n’a jamais bu une goutte d’alcool – et en a gros sur le cœur. Il trouvait déjà « stupide » de vouloir interdire les prénoms musulmans, au souvenir de son ami, Nourredine Abid, conseiller municipal à Béziers décédé en 2020″, explique le média. Au cours de cette rencontre, Robert Ménard aurait ainsi fait ce reproche au polémiste : « Pourquoi tu mets de l’huile sur le feu ? »

PHOTOS – Éric Zemmour réconforté par Sarah Knafo après sa défaite au premier tour

Robert Ménart étrillé par le clan d’Éric Zemmour

A la suite de son mea culpa pour ses propos sur les migrants syriens, auquel se sont ajoutées ses déclarations en faveur de l’autonomie de la Corse, Robert Ménard est devenu la cible d’attaques des partisans d’Éric Zemmour. Marion Maréchal, le 13 mars, lors de son meeting, avait ainsi déclaré : « Je crois que Robert Ménard a tendance à parler un peu vite de manière générale et comme il change souvent d’avis, peut-être aurait-il une posture différente d’ici quelques mois.«  Le 16 mars dernier, Gilbert Collard avait également pointé du doigt les prises de position de l’édile concernant l’Ile de Beauté. « Depuis que Ménard, en rencontrant Macron, a perdu toute son autonomie, il est pour l’autonomie de la Corse : quelle honte ! », avait écrit l’eurodéputé, président d’honneur de Reconquête !, sur Twitter. De son côté, comme l’indique Le Monde, le maire divers droite de Béziers aurait récemment été aperçu à Matignon.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Norbert Scanella / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet