Estelle Lefébure se remémore son « coup de foudre » pour David Hallyday : « Un truc qu’on ne vit qu’une fois »

Dans une interview accordée à Paris Match, l’actrice Estelle Lefébure se confie sur son rapport à l’amour et évoque la relation presque fusionnelle qu’elle a eu avec David Hallyday.

Il y a des relations qui marquent une vie. Estelle Lefébure, qui va bientôt jouer dans la pièce de théâtre Les grandes ambitions aux côtés de Matt Pokora et Philippe Lellouche, s’est remémorée son histoire d’amour avec David Hallyday, avec qui elle a été mariée de 1989 à 2001. C’est à Paris Match qu’elle a décidé de se confier sur « le coup de foudre » qu’elle a eu avec le père de ses deux filles, Emma et Ilona Smet. « Avec David, on a eu un coup de foudre. Un truc qu’on ne vit qu’une fois », confie-t-elle au magazine. Durant leurs 12 ans de mariage, ils « étai(en)t tellement proches, autant physiquement que mentalement ».

L’actrice de 55 ans appréciait notamment le fait que leur vie professionnelle était sensiblement identique. « On évoluait dans la même sphère professionnelle », se souvient Estelle Lefébure. Pour elle, David Hallyday était son « alter ego ». Quand ils vivaient au pays de l’Oncle Sam, leur relation fusionnelle pouvait interroger certaines personnes. « Aux États-Unis, on nous prenait pour frère et sœur tellement on se ressemblait. »

« L’opposé » de David Hallyday

Après son divorce, Estelle Lefébure a retrouvé l’amour aux bras du présentateur Arthur. Cependant, elle reconnaît qu’elle est « passée à l’opposé » en se mettant avec le présentateur de Vendredi, tout est permis avec Arthur. Mais elle n’en dit pas plus. Une chose est sûre, son « idéal » masculin, c’était son père. Il était « blond, les yeux bleus, grand, nordique, (avec) une belle voix grave ». Quand Paris Match lui demande si elle a essayé de le retrouver dans ses compagnons, elle répond aussitôt : « Impossible, il est inégalable. »

Article écrit en collaboration avec 6Médias.

Crédits photos : JB Autissier / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet