EXCLU – Adriana Karembeu maman à 46 ans : ce souvenir douloureux qui l’empêchait de sauter le pas

Dans les colonnes du magazine Gala, en kiosque ce jeudi 23 juin, Adriana Karembeu a évoqué son passé d’enfant battue et révélé comment ses traumatismes l’ont empêchée d’avoir un bébé avant d’avoir la quarantaine.

A propos de


  1. Adriana Karembeu

Interviewée dans les colonnes du nouveau numéro du magazine Gala, en kiosque dès ce jeudi 23 juin, Adriana Karembeu a fait des confidences sur la naissance de sa fille. Heureuse maman d’une petite Nina depuis le 17 août 2018, fruit de son amour pour son époux, l’homme d’affaires Aram Ohanian, le mannequin et animatrice télé de 50 ans a évoqué les raisons pour lesquelles elle n’a pas osé avoir un enfant plus tôt.

En toute honnêteté, l’acolyte de Michel Cymes a d’abord assuré qu’elle « ne sai[t] pas exactement » pourquoi elle a attendu d’avoir 46 ans pour découvrir les joies de la parentalité. Néanmoins, elle a révélé que « le fait que [s]on père se soit montré violent avec [elle], à compter de [s]es 6 ans, n’a pas dû aider ». « Inconsciemment, je pensais qu’un enfant à la maison, ce n’était pas une bonne chose », a affirmé Adriana Karembeu qui avait, « peut-être aussi, très peur de devenir comme lui » en devenant maman. Des inquiétudes finalement infondées puisqu’elle s’est rendu compte qu’elle était du genre « fusionnelle » avec son bout de chou, après que son époux l’a poussée « à ne pas louper le train de la maternité ».

Découvrez Adriana Karembeu lors d’une rare apparition avec sa fille et son époux

Une ancienne « enfant craintive »

Malgré tout, donner naissance à son propre bébé a remis toute son enfance et les violences qu’elle a subies en question. « J’ai vécu plus douloureusement ce qui m’était arrivé. Je me suis demandé comment mon père avait pu me battre. Ça a réveillé en moi une souffrance incompréhensible », a-t-elle déclaré en ajoutant, avec philosophie : « Mais c’est du passé. » Sa fillette Nina, pour sa part, semble être une enfant épanouie et pleine de caractère. « C’est une petite fille casse-cou qui aime la liberté, et n’a peur de rien. Tout l’inverse de moi qui étais si craintive enfant… Sans doute à cause de mon contexte familial« , a expliqué Adriana Karembeu avec un mélange de fierté et de mélancolie.

Notre interview d’Adriana Karembeu est à lire en intégralité dans le nouveau numéro de GALA, en kiosque ce jeudi 23 juin ou disponible en cliquant ici. Vous pouvez aussi recevoir GALA chez vous chaque jeudi en profitant d’une offre d’abonnement Sans Engagement !

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : OLIVIER BORDE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet