EXCLU. Romane Bohringer : sa rupture amoureuse, son père… Elle fait d’intimes confidences

Le 8 novembre prochain, Canal+ diffusera L’Amour flou, une série tirée du film éponyme de Romane Bohringer. Dans nos colonnes, la réalisatrice a fait de rares confidences intimes.

L’amour flou de Romane Bohringer devient une série ! Trois ans après la sortie du film du même nom, la réalisatrice présentera en effet son dérivé télévisuel dès le 8 novembre prochain, sur Canal+. En neuf épisodes, elle contera les aventures d’un couple, parents de deux enfants, qui n’est plus amoureux mais s’aime quand même. Et pour cette série, la réalisatrice a fait appel à plusieurs membres de sa famille : son père, Richard Bohringer, son ancien compagnon Philippe Rebbot et toujours son "alter ego", et leurs enfants, Raoul et Rose. "J’ai toujours été fascinée par les films à la frontière trouble du réel et de la fiction, traversée par des enjeux vitaux, confie Romane Bohringer dans nos colonnes, dans le magazine à retrouver en kiosques ce lundi 1er novembre. Quand on tourne avec des membres de notre vie, je suis persuadée que l’émotion ressentie au moment de les filmer sera perceptible pour les téléspectateurs."

"Il y a quelque chose de profondément honnête dans notre démarche. Quelle que soit l’évocation de nos vulnérabilités, l’alcool, l’argent, le doute d’être de bons parents, il fallait que cela fasse partie de quelque chose de ressenti", a continué Romane Bohringer. Dans la série l’Amour flou, elle a aussi tenu à rendre hommage à son père, qui a combattu un cancer et dont la santé est fragile. "J’ai voulu lui rendre hommage, ainsi qu’à ma belle-mère, et ma sœur, mais sans faire de l’entre-soi. Il est il était très important que toutes les familles puissent se reconnaître, poursuit sa fille dans nos colonnes. Je voulais raconter comment mon père, malgré l’âge qui l’a fragilisé, est un homme, un artiste, une bête sauvage, qui renaît sans arrêt de ses cendres. Il est passé par pas mal de problèmes de santé, mais sur scène, il est retraversé par une forme de vitalité magnifique. J’espère qu’il ne m’en voudra pas trop de l’avoir fait jouer les bougons, gimmick assez drôle finalement."

L’Amour flou : deux ex dans un "sépartement"

C’était également important pour Romane Bohrigner de tourner avec Philippe Rebbot, dont elle s’est séparée il y a sept ans. "Même si nous ne sommes plus un duo amoureux, il reste mon alter ego", décrit-elle dans cette interview, avant d’expliquer qu’elle a ressenti "une forme de déstabilisation" lors de leur rupture. Le résultat de ce tournage familial, les téléspectateurs pourront le découvrir lors de trois soirées sur la chaîne cryptée, dès le 8 novembre prochain. Le pitch ? "Après 10 ans de vie commune, deux enfants adorés et un chien, ils ne s’aimaient plus. Enfin… ils n’étaient plus amoureux. Mais ils s’aimaient quand même. Beaucoup. Trop pour se séparer vraiment ? C’est ainsi que, sous le regard circonspect de leur entourage, ils conçoivent ce projet improbable, ‘le Sépartement’ : deux appartements séparés mais communiquant entre eux par la chambre des enfants…"

Interview à retrouver en intégralité dans votre magazine Télé Star en kiosque et en version numérique ce lundi 1er novembre.

Source: Lire L’Article Complet