Fact-checking : Ségolène Royal, « fille de François Mitterrand » : d’où vient la rumeur ?

Ségolène Royal fille de François Mitterrand ? Histoire d’une rumeur tenace née dans les années 80 suite à une discussion captée par des caméras et une élection qui a fait grand bruit.

A propos de

  1. Ségolène Royal

  2. François Mitterrand

C’est une rumeur qui a longtemps fait couler beaucoup d’encre : Ségolène Royal serait la fille de François Mitterrand. Il faut dire qu’après la révélation de l’existence de sa fille cachée Mazarine Pingeot, beaucoup se sont imaginés que l’ancien président de la République avait pu avoir d’autres enfants. Evidemment, ces rumeurs étaient fanstasmées et loin d’être vraies. Comme le rappellent nos confrères de Linternaute, c’est en 2007 que L’Express est revenu sur ces bruits afin de les démentir.

Tandis que Ségolène Royal affrontait Nicolas Sarkozy lors des élections présidentielles, le journal avait fait le point sur les rumeurs et avait noté : “Elle est la fille de Mitterrand, faux. Ségolène Royal est le quatrième enfant de Jacques Royal et d’Hélène Dehaye“. L’Express précisait au passage que les murmures dataient de la fin des années 80, quand celle qui était alors en couple avec François Hollande avait obtenu un poste dans les Deux-Sèvres.

https://youtube.com/watch?v=k5NK0alvx10%3Frel%3D0%26showinfo%3D1

Vous ne pouvez pas faire quelque chose pour moi ?

Mais pourquoi, soudainement, en 1988, les rumeurs évoquaient une filiation entre Ségolène Royal et le président préféré de la reine Elizabeth II. La faute à une phrase prononcée lors de la cérémonie d’investiture de François Mitterrand pour son deuxième mandat. “Vous ne pouvez pas faire quelque chose pour moi ?” lui a glissé celle qui sera une nouvelle fois grand-mère dans quelques semaines. Ségolène Royal a ensuite fait campagne intensément et a été élue dans la deuxième circonscription de Melle-Saint-Maixent dans les Deux-Sèvres. Une circonscription “réputée ingagnable par la gauche” comme l’expliquait France 3. Pour beaucoup, l’élection de Ségolène Royal après cette phrase glissée à François Mitterrand cachait quelque chose. Mais non.

Crédits photos : OLIVIER BORDE / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet