Faustine Bollaert : l’étrange traumatisme de son fils Peter depuis la crise du Covid-19

Dans une interview accordée à Télé Magazine mercredi 8 septembre 2021, Faustine Bollaert s’est confiée sur l’étrange traumatisme dont souffre Peter, le fils de 6 ans qu’elle a eu avec l’écrivain Maxime Chattam, depuis la crise du Covid-19.

  • Faustine Bollaert
  • Maxime Chattam

Le coronavirus a bouleversé la vie de millions de Français. Depuis son arrivée sur le territoire fin 2020, le virus venu de Wuhan a fait plus de 100.000 victimes et obligé les citoyens à changer leurs habitudes. Les mesures barrières, mises en place par le gouvernement dans le but d’endiguer la pandémie, ont en effet été respectées par une grande majorité de personnes. Parmi elles, les enfants. Ces derniers ont intégré rapidement qu’il fallait par exemple désormais éviter de faire la bise… Peter, le fils de Maxime Chattam et Faustine Bollaert aussi. Comme l’a révélé sa maman dans les colonnes de Télé Magazine mercredi 8 septembre 2021, le petit de 6 ans a même été traumatisé par ces nouveaux codes sociaux… au point de refuser de se laisser embrasser pendant un bon moment. Les choses ont heureusement évolué depuis. “Le baiser a lentement repris de la place dans nos vies, pour mon fils aussi”, a expliqué l’animatrice. C’est grâce au vaccin contre le coronavirus que Peter a réussi à passer outre cette peur.

“Il a compris que le vaccin protégeait. Il est rassuré, plus serein dans cette vie un tout petit peu plus insouciante qu’il y a quelques mois”, a expliqué l’animatrice. Mais la vaccination ne remplace malheureusement pas les gestes barrières… À l’école, Peter doit d’ailleurs porter le masque, comme tous ses petits camarades. Ce sera “la première fois” pour lui, qui a fait sa rentrée au CP cette année. “Je sens que cela va être compliqué”, a d’ailleurs confié Faustine Bollaert.

“Pour nous, c’était ce matin…”

Lundi 30 août 2021, l’animatrice de Ca commence aujourd’hui a posté un cliché émouvant du premier jour de classe de son fils et de sa fille Abbie. Sur la photo, les deux enfants posent de dos, cartable sur les épaules, prêts à commencer une nouvelle année d’apprentissage. “Pour nous c’était ce matin…Traditionnelle photo annuelle…”, a-t-elle écrit en légende, avant d’expliquer à quel point elle était “émue”. “Et vous? La rentrée vous fait toujours le même effet?”, a-t-elle par la suite demandé à ses près de 350.000 abonnés.

Source: Lire L’Article Complet