Florent Pagny (The Voice) un coach très distant et peu disponible : Alban Bartoli balance sur son comportement !

Suite à ses propos au sujet de Florent Pagny qui ont fait débat ces derniers jours, Alban Bartoli a tenu à s’exprimer plus précisément sur ses paroles.


Invité sur le plateau de Non stop people pour parler de son tout nouveau livre, “La mélodie du bonhomme”, Alban Bartoli est également revenu sur son aventure dans The Voice en 2012, et principalement sur son coach de l’époque Florent Pagny, contre qui il a eu quelques propos forts il y a peu.

À 30 ans, Alban Bartoli est déjà chanteur, auteur, compositeur, animateur télé, et candidat de télé réalité. En véritable « enfant du petit écran », ce dernier a dernièrement publié son autobiographie dans laquelle il se confie sur son parcours professionnel mais aussi personnel. Prêt à tout dévoiler, l’ancien candidat de The Voice évoque sa naissance, « Ma mère accouche après sept mois de grossesse. Enceinte de quadruplés dont je suis le seul survivant. Prématuré et déjà ‘meurtrier’ de mes trois autres frères. Vous imaginez bien que je n’étais pas destiné à avoir une vie tout à fait classique », ainsi que sa famille particulière, « J’ai douze ans quand j’apprends que ma mère a choisi de refaire sa vie avec une femme ». Mais également ses erreurs de parcours, « Je sors de The Voice qui fait l’unanimité chez les professionnels et je m’apprête à faire Les Anges. Je passe de la classe au racolage. De la Rolls Royce au chameau ! ». Le tout, sans langue de bois ! Mais face à Mickaël Dos Santos, celui qui n’a visiblement pas la langue dans sa poche a souhaité revenir sur ses propos passés.

Évoquant sa participation à l’émission de chant de TF1, Alban Bartoli précise garder « un bon souvenir de cette émission, surtout les auditions à l’aveugle ». Ce qui avait un peu plus étonné le candidat de l’époque, c’était son coach… « humain, très sympa, mais rarement là » nous avait-il confié. Pour revenir sur ses paroles, ce dernier a précisé ses dires, “J’ai dit qu’il avait sa vie à Paris, sa vie en Patagonie, à Miami. La semaine, il n’était pas là. Il rentrait voir sa famille et il revenait le week-end pour les tournages, notamment pour le prime. J’avais un duo avec lui pour le premier prime, j’ai répété sur une bande-son toute la semaine. Je ne lui reproche pas, c’est pas grave. », d’autant plus que dès le premier jour, Florent Pagny s’est montré très franc, « En plus, il a été très honnête avec nous. Il nous a dit dès le début : ‘Je ne vais pas vous donner mon numéro de téléphone ni mon mail'”. Voilà qui était clair !

À voir aussi : Florent Pagny : l’époque où le chanteur a tout perdu 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet